Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Toutes les publications de

Benoit GRANIER

Les publications sont classées par type de publication et par chronologie.


Ouvrage(s)
GRANIER B. La réduction du temps de travail. Une réponse à la crise écologique ?, Paris : L'Harmattan, 2013.


Contribution(s) à ouvrage
GRANIER B. "Quelle participation dans les smart cities ? Quelques perspectives à partir de cas japonais", in de Biase A., Ottaviano N. et Zaza O. (dir.), Digitalpolis. La ville face au numérique : enjeux urbains conjugués au futur, Paris : L’Œil d’Or (collection critiques & cités)., 2018.

GRANIER B., NÉMOZ S. "Les chemins de la transition via les réseaux électriques ‘intelligents’ : Le politique à l’épreuve du ‘smart’", in Sierra R. et Grisoni A. (dir.), Transition Écologique et Durabilité: Politiques et Acteurs, Francfort : Campus Verlag, 2017.

GRANIER B. "La participation des habitants comme préalable au changement de leurs comportements. Réflexions à partir du cas des Smart Communities japonaises", in Tozzi P. (dir.), Villes et quartiers durables : la place des habitants, Carrières Sociales, p. 523-541, 2016.


Article(s) de revue avec comité de lecture
GRANIER B., KUDO H. "How are Citizens Involved in Smart Cities? Analysing Citizen Participation in Japanese Smart Communities", 2016, Information Polity, Volume 21, Numéro 1, p. 61-76. Consulter.

GRANIER B., LANGUILLON-AUSSEL R., LEPRÊTRE N. "La stratégie de la ‘smart city’ au Japon : expérimentations nationales et circulations globales", 2016, EchoGéo, Volume 36. Consulter.

GRANIER B. "L’expérimentation sociotechnique fondée sur les sciences comportementales : Un instrument au service de la production de l’acceptabilité sociale ?", 2015, VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement, Volume 15, Numéro 3. Consulter.


Thèse(s) achevée(s)
GRANIER B. Circulations transnationales et transformations de l’action publique. La mobilisation des sciences comportementales dans la politique énergétique japonaise, Sous la dir. de Yveline Lecler et Mathieu Brugidou. Institut d'Asie orientale' (UMR 5062), 2017.