Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Mutations et gouvernance des territoires

Recherches > Transformations de l’État et des territoires >



Cette thématique rassemble : les travaux de recherche dirigés par Michael Storper sur l’économie mondiale et les trajectoires de développement régional aux Etats-Unis ; le travail de réflexion de Bruno Latour sur la "souffrance des territoires" ; plusieurs travaux de thèses en cours ou achevés qui portent sur les mutations et la gouvernance des territoires.




* Territoires en mutation

===) Les territoires dans l’économie mondiale

Michael Storper aborde la question de l’évolution de l’économie mondiale et l'incidence du "timing" de l’entrée d’un pays dans le système mondial d’échanges. Il part du constat qu’il existerait une structure de contraintes pesant sur l'arrivée de tout nouveau venu dans l’économie mondiale : même si ce dernier possède un avantage comparatif dans une branche donnée, il ne pourrait prendre sa place dans la structure mondiale d’échanges que si son entrée intervient après celle de pays dont les activités sont étroitement liées à celle qu'il entend développer.


===) Les trajectoires de développement régional

Michael Storper traite la question des territoires également sous l’angle de leur trajectoire à partir du cas de deux grandes aires métropolitaines– Los Angeles et San Francisco. Toutes deux ont suivi des trajectoires similaires. Pourtant alors que dans les années 70, Los Angeles était présentée comme le "high tech center" des Etats-Unis, le revenu par tête n’atteint aujourd'hui que 61% de celui de San Francisco. Cette disparité s’expliquerait par les politiques menées dans chacune des deux métropoles. Michael Storper montre ainsi comment des formes de coalitions politiques influent sur le développement économique.

===) La souffrance des territoires entre globalisation et relocalisation

Bruno Latour s’intéresse à la manière dont les acteurs qualifient les emboîtements d’échelles qui permettent d’appréhender les territoires. La difficulté de saisir la notion de territoire dans la période actuelle tient à ce qu’elle est indissociable des deux mouvements en contradiction que sont la globalisation et la relocalisation.

Cette enquête prolonge les études de terrain effectuées depuis trente ans sur les différents "modes d'existence" en suivant la terminologie proposée par Etienne Souriau.


===) Réserves de biosphères en Afrique du Sud

La thèse de Glen Hyman, commencée en 2007 et dirigée par Erhard Friedberg, porte sur les "réserves de biosphères" en Afrique du Sud, en Australie et au Canada.
Il analyse, de manière comparative, les conséquences que l’attribution de ce label entraîne au sein des espaces périurbains. Il s’intéresse aux habitants qui vivent au sein de ces réserves et aux acteurs qui les administrent et qui les dirigent. Glen Hyman tente d’expliciter la complexité de ce système d’acteurs.
- Accédez au résumé de thèse (HYMAN G. Etude comparative des réserves de biosphère de l'Unesco en Australie, au Canada, et en Afrique du sud ou comment prévoir les conséquences de l'introduction de ce statut international dans les systèmes d'acteurs complexes, en cours).


===) Les parcs nationaux français


Arnaud Cosson a commencé une thèse en 2008, sous la direction d'Erhard Friedberg, qui porte sur les parcs nationaux. Créés dans les années 60, ces derniers ont connu des réformes importantes en 2006 (loi du 14 avril). Ils doivent en particulier élaborer des chartes avant le 14 avril 2011.
Au niveau empirique les enquêtes d'Arnaud Cosson portent plus spécifiquement sur l'élaboration de ces chartes (2008/2011). Sa recherche consiste à suivre les changements impulsés par la "loi du 14 avril", tant au niveau des institutions-parc que de "leurs" territoires, en mobilisant la sociologie de l’action, la sociologie de l’environnement et la sociologie de l’action publique.
- Accédez au résumé de thèse (COSSON A. Approche sociologique d’une expérience "grandeur nature" de renouvellement de l’action publique territoriale : la mise en application d’une nouvelle loi sur les parcs nationaux, en cours).


* Gouvernance des territoires

Plusieurs thèses ont été engagées sur la conduite des politiques menées à l'échelle de territoires particuliers (villes, quartiers, régions) et partant, sur des activités de nature diverse (éducation, propreté, logement...).


===) L’externalisation vers le privé de certains secteurs d’activités

La thèse de Samir Hamek, dirigée par Erhard Friedberg et commencée en 2006, porte sur la gestion de la propreté à Alexandrie en Egypte.
Cette activité a été confiée en 2001 à Onyx, la division Propreté de Veolia Environnement.
Le projet de recherche de Samir Hamek étudie les interactions entre l’entreprise Onyx et son environnement proche et lointain : la population alexandrine, le gouvernorat et les acteurs socio-économiques liés aux activités du traitement des déchets. Il s'agit d’identifier les facteurs qui ont permis la réussite de l’implantation et d’expliciter les spécificités culturelles et sociales liées au contexte alexandrin, et plus généralement au monde arabe.
- Accédez au résumé de thèse (HAMEK S. La gestion de la propreté dans les villes du tiers monde, le cas de la ville d'Alexandrie, en cours).


===) Enseignement public, enseignement privé dans les quartiers défavorisés

La thèse de Mirentxu Anaya, menée sous la direction d’Erhard Friedberg depuis 2004, compare le fonctionnement et les performances des établissements privés (et religieux) et publics, du primaire et du secondaire, au Chili, dans les quartiers défavorisés.
Basée sur plusieurs études de cas, cette thèse repose sur l’analyse de situations contrastées. Mirentxu Anaya étudie le fonctionnement interne des établissements, leur insertion dans leur espace local, ainsi que leurs relations avec les acteurs et les parties prenantes de leur environnement.
- Accédez au résumé de thèse (ANAYA M. Quel projet éducatif et quelle gestion interne pour la réussite scolaire des élèves dans les milieux défavorisés au Chili ?, en cours).


===) La gestion décentralisée des politiques de développement

Depuis 2005, Stefanie Hallmann prépare une thèse sur la "coopération décentralisée", sous la direction d'Erhard Friedberg. Elle analyse des projets qui se font en partenariat entre une collectivité locale située dans un pays industrialisé et celle d’un pays en voie de développement. Dans cette perspective, Stéfanie Hallmann se concentre sur deux problématiques : celle de la construction de l’action collective tout au long du processus de définition et de mise en œuvre du projet ; celle de la coordination des acteurs du développement.
- Accédez au résumé de thèse (HALLMANN S. Décentralisation et stratégies de changement : L’articulation entre projets de développement locaux et politiques de développement, en cours).


===) La formation et le maintien par l'interaction du réseau de politiques publiques

Nicolas Bencherki explore le monde du logement au Québec, dans une thèse commencée en 2007, sous la direction de Bruno Latour et François Cooren, professeur au département communication (Université de Montréal). Plus précisément, il observe les activités des employés d’un organisme communautaire de Montréal et leurs échanges avec des partenaires extérieurs, afin d'analyser comment se forme le réseau du logement au Québec.
- Accédez au résumé de thèse (BENCHERKI N. La formation et le maintien par l'interaction du réseau de politiques publiques du logement au Québec, en cours).



===) Action publique environnementale

Antoine Doré prépare une thèse, depuis 2007, sous la direction de Bruno latour et de Marc Mormont (Université de Liège). Il est accueilli et financé par le CEMAGREF à Grenoble. Il travaille sur la gestion des populations de loups à travers les controverses environnementales et territoriales qu'elles suscitent et à travers les acteurs qui mènent des stratégies multiples, hétérogènes et conflictuelles. Il s'agit alors de comprendre comment les dispositifs de gestion d'une population de loups en France affectent et sont affectés par les connaissances scientifiques et les justifications politiques.
Cette thèse étudie une politique en train de se faire en s'appuyant sur les travaux de la sociologie des sciences et de l'analyse des politiques publiques.
- Accédez au résumé de thèse (DORE A. Place de la science et de l'Etat dans la construction contemporaine de l'action publique environnementale. La mise en place d'une gestion de la population de loups en France, en cours).



===) L’institution de la proximité

La thèse de Melody Houk soutenue en 2005 sous la direction d’Olivier Borraz, porte sur la loi du 31/12/1982 aujourd’hui connue comme "loi PML".

Au début des années 1980, la "loi PML" instaure, dans les arrondissements de Paris, Marseille et Lyon, un maire et un conseil élus au suffrage universel, auxquels elle attribue un rôle essentiellement consultatif et quelques maigres compétences de gestion en matière d’équipements de proximité. À travers l'histoire de la loi PML, dans chacune des trois villes, depuis 1983, cette thèse reconstitue le processus d'institutionnalisation par lequel un nouvel échelon de représentation politique et de gestion de proximité s'est imposé au niveau infra-communal.

Cette thèse est directement liée aux travaux d'Olivier Borraz sur le leadership en milieu urbain et les transformations du gouvernement local.
- Accédez au résumé de thèse (HOUK M. L'institution de la proximité. Les arrondissements dans le gouvernement municipal de Paris, Marseille et Lyon depuis 1983, 2005).



Accédez aux autres thématiques du programme Transformations de l'État et des territoires :



HAUT DE PAGE