Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Conduites économiques

Le CSO ne cesse de faire dialoguer sociologie économique et sociologie des organisations en s’intéressant particulièrement aux conduites. Celles-ci, et notamment les conduites économiques, sont largement redevables aux prescriptions qui s’exercent sur elles, qui émanent de différentes formes d’institutions, s’appuyant elles-mêmes sur des types de savoirs aux statuts multiples.
Ce programme interroge les transformations de l’organisation et de la régulation des marchés à partir d’une analyse des interventions des acteurs publics, des entreprises privées, des experts, des mouvements sociaux et des consommateurs autour du gouvernement des conduites économiques, de la construction de la valeur et du dessin des institutions économiques.
Ce programme cherche à systématiser la comparaison des instruments rencontrés d’autres programmes du CSO, afin de comprendre à quel point ils peuvent être ramenés à une logique commune et quel rôle y jouent l’État, les marchés, les professions et les mouvements sociaux.

Le gouvernement des conduites économiques

De nouvelles manières de gouverner des conduites individuelles transforment des valeurs et peuvent réguler la concurrence sur des marchés. Si ces manières de gouverner reposent sur des savoirs et utilisent des instruments variés, ils ont souvent comme point commun de postuler un comportement rationnel ou de viser à le construire.
L’analyse des prescriptions qui s’exercent sur les conduites économiques a été l’objet d’un programme ANR (2009-2012) et d’une publication collective associant des chercheurs du CSO et des chercheurs extérieurs au laboratoire. Ce travail se poursuit avec une enquête sur les pratiques de consommation et des régulations qui pèsent sur elles.
Les relations nouées entre les prescripteurs (acteurs publics, entreprises, associations de consommateurs, professionnels et experts) et les consommateurs seront d’une part étudiées autour des « nouveaux marchés de la santé », qu’il s’agisse des alicaments, des programmes de prévention de l’obésité ou encore du marketing social et de l’éducation à la santé ; d’autre part par l’analyse des politiques d’éducation financière, en observant la construction nationale et internationale de la « financial literacy » comme nouveau problème public.
Le gouvernement des conduites par l’organisation du travail sera analysé au travers de la question des pesticides et de la santé des travailleurs. Il portera notamment sur la façon dont les messages de prévention contribuent à un processus de responsabilisation des exploitants agricoles et de déresponsabilisation des multiples organismes publics et privés qui sont concernés par la production, l’usage et le contrôle des pesticides.

Institutions économiques et construction de la valeur

Les conditions de construction de la valeur économique, les acteurs publics et privés qui y contribuent et le type d’institutions qui la valident, sont des questions qui sont travaillées dans de nombreux champs : les jugements de compétence lors des jugements prud’hommaux ; les tensions entre logique sanitaire et logique marchande dans l’évaluation et la valorisation des allégations santé des aliments ; la valeur des poètes ; la construction de la valeur cinématographique ; le pragmatisme collectif des juges consulaires du Tribunal de Commerce de Paris et leur négociation des normes à mobiliser dans le contrôle social du monde des affaires.
Des recherches se poursuivent en matière d’introduction de valeurs environnementales sur les marchés, avec une analyse du rôle des politiques publiques et des mouvements sociaux. Il ne s'agit pas seulement de pointer le rôle des mobilisations dans la définition ou la mise sur l'agenda des problèmes publics, mais bien de s'interroger, en aval, sur les nouveaux modes de régulation qui sont supposés en émerger. Certains peuvent relever d'une institutionnalisation de mouvements sociaux, voire de leur capture progressive par l'Etat. Dans d'autres cas au contraire, celui-ci tend à abandonner des domaines d'action à des organisations non gouvernementales, comme pour l'établissement de labels en matière de commerce équitable ou de responsabilité sociale.

Recherches