Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Qui sommes-nous ?




Unité mixte de recherche de Sciences Po et du CNRS, le Centre de sociologie des organisations (CSO) est un laboratoire qui, après avoir bâti sa réputation dans l’étude des organisations, a progressivement étendu ses domaines d’investigation et ses questions de recherche. Il est aujourd’hui un laboratoire en sciences sociales reconnu dans les champs de la sociologie économique, des organisations, de l’action publique, des professions, du travail, des mouvements sociaux et du droit.
Il est dirigé par Olivier Borraz (directeur) et Sophie Dubuisson-Quellier (directrice adjointe).


Le CSO rassemble une équipe de 28 chercheurs et enseignants-chercheurs (CNRS, FNSP, professeurs des universités) dont 3 émérites, 26 doctorants, 5-6 post-doctorants par an, 7 personnels de soutien à la recherche et une trentaine de chercheurs associés.
Les recherches qui y sont conduites portent sur un large éventail d’objets, souvent abordés sous un angle comparatif, et en prise avec les évolutions de nos sociétés contemporaines.


Les recherches du CSO s’organisent autour de 5 axes, qui entendent inscrire ces objets dans des questionnements sociologiques :
- Droit, normes et régulations
- Travail, emploi et profession
- Gouvernance et organisations économiques
- Savoir, science et expertise
- Action publique et transformations de l’Etat



L’histoire du CSO

Le CSO a été fondé en 1964 par Michel Crozier autour d’un programme de recherche consacré à l’administration française. Il a fêté ses 50 ans en 2014, lors d’un colloque qui a retracé l’évolution de ses thématiques de recherche et cadres d’analyse. Après avoir été affilié uniquement au CNRS, il a rejoint Sciences Po en 2001 comme unité mixte.

Ont succédé à Michel Crozier à la direction du CSO, Catherine Grémion (de 1985 à 1993), Erhard Friedberg (de 1993 à 2007), Christine Musselin (de 2007 à 2013), actuelle directrice scientifique de Sciences Po, et Olivier Borraz depuis 2013.

Une position nationale et internationale

Le CSO occupe une place importante dans le paysage français des sciences sociales. Avec l’OSC et le CEE, il contribue à l’excellente réputation dont jouit aujourd’hui le département de sociologie de Sciences Po en France. Ses chercheurs sont présents et assument des responsabilités dans les revues centrales de la discipline (Revue Française de Sociologie, Sociologie du travail, etc.), les associations professionnelles (Association Française de Sociologie, etc.) et des instances d’administration de la recherche (Comité national du CNRS, Conseil national des universités, etc.) Ses chercheurs sont aussi soucieux de faire en sorte que leurs recherches soient en prise avec la société qui les entoure, ce qui les amène à travailler avec des institutions publiques ou privées (ADEME, Banque de France, ANSES, cabinets de conseil, etc.) et à intervenir dans les débats publics.

A l’échelle internationale, les recherches menées au CSO sont fréquemment publiées dans de grandes revues internationales (Higher Education, Organization Studies, Social Networks, etc.). Les chercheurs sont investis dans des réseaux, associations ou programmes de recherche associant des membres de différents pays (SASE, EGOS, etc.). Ils sont aussi régulièrement sollicités comme experts par des organismes internationaux ou étrangers (ERC, Fonds de recherche Société et Culture du Québec, FNRS, etc.).
Le CSO accueille enfin régulièrement des chercheurs invités de renom, des post-doctorant.e.s et des doctorant.e.s pour des périodes d’un mois à un an, attirés par la réputation du laboratoire et de ses chercheurs.

Une recherche dynamique principalement financée par contrats

Le CSO répond régulièrement, souvent avec succès, à des appels à projets nationaux et européens ; avec les contrats ou conventions issus de partenariats, ces financements viennent compléter les subventions récurrentes que Sciences Po et le CNRS allouent au CSO.

Une activité de formation et d’enseignement

Le CSO se distingue par un investissement ancien et soutenu dans la formation à la recherche par la recherche. Non seulement les chercheurs sont fortement investis dans le master de sociologie et dans les activités d’enseignement du Département de sociologie de Sciences Po, mais le laboratoire a aussi développé en interne un programme doctoral avec un encadrement complet et collectif pour ses doctorants. Ces derniers sont directement rattachés aux différents axes de recherche du laboratoire et sont fortement intégrés au fonctionnement du CSO.
Le CSO est aussi fortement impliqué à Sciences Po, et ses chercheurs y exercent des responsabilités importantes. On peut citer : la directrice de la direction scientifique ; la doyenne de l’Ecole du Management et de l’Innovation ; le doyen de l’Ecole Doctorale ; le directeur du Master organisations et management des ressources humaines ; le directeur du Master Management des politiques publiques. Plusieurs chercheurs participent à la gouvernance de l’Ecole d’Affaires Publiques et de l’Ecole Urbaine et d'autres sont responsables d'axes au Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques. Enfin, tous les chercheurs enseignent en collège et en master, quel que soit leur statut (CNRS, FNSP, PU).