Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Qui sommes-nous ?

A l’origine de l’école française de sociologie des organisations, le CSO est un laboratoire de sciences sociales qui développe une réflexion originale sur les régulations privées et publiques, marchandes et non-marchandes à partir de recherches qui portent sur les organisations, les marchés et les groupes professionnels.


Unité mixte de recherche de Sciences Po et du CNRS depuis 2001, le CSO a été fondé par Michel Crozier au début des années soixante. Il est dirigé depuis février 2007 par Christine Musselin qui a succédé à Erhard Friedberg (1993- 2007).

Si le CSO s’est d’abord fait connaître par ses travaux sur l’Etat et l’administration française, il a rapidement étendu son éventail de recherches à des objets publics et privés, français et internationaux.

Tout en conservant un attachement prioritaire à une sociologie des organisations qui part des acteurs et de leurs comportements pour comprendre comment s’agencent des formes de coopération, le CSO inscrit simultanément ses travaux dans la sociologie économique et la sociologie de l’action publique.
Aujourd’hui, le CSO oriente ses recherches autour de cinq grands programmes de recherche qui traitent de questions aussi centrales que les risques, l’enseignement supérieur et la recherche, la santé, le développement durable, les mutations des entreprises, les transformations de l’État...
========) En savoir plus sur les programmes de recherche





Le CSO entretient des relations étroites avec la société. Ses thèmes de recherche sont alimentés par des questionnements intellectuels, mais sont toujours articulés à des problématiques en résonance avec l’environnement social (sécurité alimentaire, pilotage des entreprises dans un contexte globalisé, responsabilité sociale des entreprises, gouvernance des universités, nouvelles pratiques médicales…). Les recherches sont menées en articulation avec le monde de la pratique, ce qui permet d’entrer dans un rapport de valorisation des connaissances et d’ancrer le laboratoire dans des champs professionnels et dans des réseaux d'échanges très diversifiés.




Les recherches menées au CSO sont fréquemment publiées dans des revues internationales ou font l’objet de traduction dans des langues étrangères. Les chercheurs du laboratoire participent dans leur grande majorité à des réseaux ou groupes de recherche associant des équipes de plusieurs pays, voire de plusieurs continents, ce qui peut les amener à faire des séjours comme professeurs invités chez ses équipes partenaires. Ils sont aussi régulièrement sollicités comme experts par des organismes internationaux (OCDE, collège européen de police, Union européenne, Conseil de l’Europe...).
Quand il recrute des doctorants, des post-docs ou des membres permanents, le CSO cherche systématiquement à attirer des candidatures internationales et, réciproquement, il encourage ses jeunes docteurs à viser des postes dans et à l’extérieur de l’Hexagone.
Enfin, le CSO accueille régulièrement des chercheurs et des étudiants venus du monde entier et entretient des coopérations suivies avec des institutions d’enseignement supérieur et de recherche en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique Latine et en Asie.





Le CSO associe un savoir-faire d'enquêtes empiriques à une volonté de réflexion théorique transversale pour tester et développer des problématiques communes.
Afin d'échapper aux raisonnements et catégorisations a priori, la recherche au CSO repose sur des enquêtes très approfondies qui exigent du temps, un fort investissement et une longue imprégnation sur le terrain. Elles portent sur des questions ou des terrains très diversifiés : management des organisations, politiques publiques, processus de décision, analyse de changement,... Les entretiens semi-directifs centrés restent l’un des modes d’investigation privilégiés, mais ils sont de plus en plus souvent complétés par d’autres modalités d’enquêtes qualitatives et quantitatives.





Les liens entre le CSO et le cursus doctoral en sociologie de Sciences Po sont multiples : participation des chercheurs et enseignants-chercheurs du CSO aux enseignements, travaux empiriques réalisés par les étudiants lors de « l’enquête collective » qu’ils doivent mener dans le cadre de projets de recherche du CSO...
En savoir plus sur le MASTER de recherche

Les doctorants qui appartiennent au programme doctoral du CSO sont directement rattachés à un des programmes de recherche du laboratoire et sont fortement intégrés au fonctionnement collectif du CSO.
En savoir plus sur le cursus doctoral





Le CSO répond régulièrement aux appels à projets émanant de diverses institutions publiques ou privées : Union européenne, Agence nationale de la recherche, ministères, collectivités territoriales, entreprises, fondations, associations etc. Ces institutions sollicitent aussi directement l’expertise scientifique du CSO pour des recherches et des études, ou pour l’organisation de manifestations (conférences, colloques...). Les contrats ou conventions issus de ces partenariats (actuellement plus d’une vingtaine en cours) viennent compléter les financements récurrents que Sciences Po et le CNRS allouent au CSO. Ils facilitent l’accès au terrain des chercheurs et doctorants, tout en leur garantissant une parfaite indépendance, et alimentent des relations de coopération qui facilitent l’ancrage dans l’environnement social.




Le Centre de sociologie des organisations réunit une vingtaine de chercheurs et enseignants-chercheurs dont trois émérites et une trentaine de doctorants qui sont rattachés à des programmes de recherche. Une vingtaine de chercheurs associés collaborent étroitement à différents projets de recherche. De plus, le CSO emploie régulièrement de jeunes docteurs pour des missions à court ou moyen terme sur des contrats de recherche.

L’équipe administrative, est composée de sept personnes réparties sur des postes de secrétariat général, logistique, communication et d’accompagnement de la recherche. Elle soutient et accompagne les chercheurs dans la mise en place de contrats, de conférences, les assiste pour leurs déplacements, leurs recherches et valorisent leurs travaux et leurs activités (site web, rencontres...).
En savoir plus sur l'équipe