Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Les petits déjeuners / CSO Breakfast Series
La bonne expertise existe t-elle ?
19 Janvier 2016


Débat autour de l'ouvrage :
Dictionnaire critique de l'expertise; santé, travail, environnement, co-écrit par Claude Gilbert, Emmanuel Henry, Jean-Noël Jouzel, Pascal Marichalar.
L’ouvrage est édité aux Presses de Sciences Po.



La bonne expertise existe-t-elle?

Les scandales sanitaires qui ont secoué la France et les pays occidentaux au cours des dernières décennies ont mené à la création d'agences chargées d'évaluer les risques en matière de santé publique et d'environnement, tandis que les injonctions à une expertise toujours plus indépendante, transparente, objective et scientifique se sont multipliées.
Pourtant, les pratiques restent souvent éloignées de ces impératifs. Compromis toujours « impur » entre science et politique, l'expertise résulte largement de luttes se jouant bien en amont, autour de la production de connaissances, qui mobilise une multitude d'intervenants : chercheurs, agents administratifs, collectifs de victimes, industriels, lobbyistes, journalistes, lanceurs d'alerte, etc.
À destination des praticiens, étudiants et enseignants, ce premier dictionnaire consacré à l'expertise sanitaire en décrit les usages, notions et concepts en quelque 40 notices. S'appuyant sur les recherches les plus récentes, il rend compte à la fois des contextes institutionnels dans lesquels l'expertise s'inscrit et des acteurs qui y participent ou en subissent les conséquences.


Les intervenants du débat, qui s'est tenu le 19 janvier 2016, étaient :

- Madeleine Akrich, sociologue au Centre de Sociologie de l’Innovation (CSI) des Mines ParisTech,

- Robert Barouki, directeur de l’unité Pharmacologie Toxicologie et Signalisation Cellulaires de l'Université Paris Descartes,

- Emmanuel Henry et Jean-Noël Jouzel, deux des co-auteurs de l'ouvrage.

le compte rendu rédigé par Anne Moyal


De gauche à droite : Robert Barouki, Jean-Noël Jouzel, Madeleine Akrich et Emmanuel Henry