Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Séminaire Réseaux - Régulation / Networks - Regulation Seminar
Étudier les collaborations dans des mondes de l'art par Sebastian Billows et Fabien Accominotti
19 Juin 2015

Les prochains invités du séminaire "Réseaux et Régulation" seront Sebastian Billows (CSO) et Fabien Accominotti (London School of Economics).

Leurs interventions porteront sur "Étudier les collaborations dans des mondes de l'art"

------------------------------------------------------
Les origines des hiérarchies de statut. Une étude des « Young British Artists » (1988-1997) (Sebastian Billows)


Jusqu’à maintenant, la littérature s’est surtout intéressée aux mécanismes qui perpétuent les hiérarchies de statut dans le temps. En revanche, peu de travaux ont cherché à rendre compte du processus initial de formation de ces hiérarchies. Les résultats présentés dans cette communication se basent sur une étude de l’émergence des Young British Artists (YBAs) dans le monde de l’art britannique (1988-1997). Dans la littérature actuelle portant sur le statut dans l’art, ce cas est original, dans la mesure où celle-ci n’a porté que sur des communautés artistiques qui étaient déjà établies.
Alors que la littérature existante aurait conduit à prédire une hiérarchisation progressive de cette communauté, les résultats mettent en évidence deux phases dans l’émergence des YBAs. Dans une première phase, la communauté artistique est composée de cliques. En raison de l’incertitude régnant dans l’art contemporain à cette époque, les artistes ont favorisé des liens la réciprocité. Dans une deuxième phase, cette préférence pour la réciprocité s’est dissipée. L’organisation en cliques a laissé la place à une structure sociale pyramidale.

------------------------------------------------------
Le prix de la pureté : intermédiation et consécration dans le marché de l’art moderne (Fabien Accominotti)

Cet article introduit une approche structurale de la consécration, et met cette approche à profit pour résoudre un problème empirique de sociologie des marchés. Les marchés de biens uniques ou nouveaux sont souvent perçus comme des lieux d’influence privilégiés pour les intermédiaires de marché. Les travaux de sociologie économique, cependant, ont toujours échoué à observer l’influence des galeries d’art sur la valeur des artistes qu’elles distribuent. Ce résultat déconcertant découle en fait d’une conception erronée de ce que l’intermédiation fait aux biens économiques. Alors qu’on considère généralement l’intermédiation comme agissant selon deux processus sociaux de valorisation – la certification, ou la révélation d’une qualité sous-jacente, et la qualification, ou l’établissement de critères de qualité spécifiques – je suggère qu’elle influence également la valeur des biens en les consacrant, c’est-à-dire en leur conférant de la pureté relationnelle. Cette approche introduit une définition précise de la notion de consécration. Elle suggère également une manière de mesurer la consécration empiriquement. Pour finir, je montre que c’est en effet en les consacrant, et non en les qualifiant ou en certifiant leur qualité, que les intermédiaires du marché de l’art font la valeur de leurs artistes. Du point de vue empirique, l’article explore le marché de l’art moderne à Paris au début du vingtième siècle – un cas choisi à la fois pour son importance historique et pour sa capacité à révéler comment les marchés, en tant qu’environnements sociaux, influent sur la valeur des choses.

The Price of Purity: Intermediation as Consecration in the Market for Modern Art. This article proposes a structural approach to consecration, and uses this approach to solve an empirical puzzle in the sociology of markets. Markets for novel and unique goods are often seen as privileged settings for the powerful influence of market intermediaries. Yet economic sociologists have repeatedly failed to observe any impact of art market brokers on the value of the artists they distribute. This puzzling finding, I argue, arises from a misconception of what intermediation does to economic products. While market intermediation is usually thought to act through two social processes of valuation – credentialing, or the signaling of underlying quality, and qualification, or the establishment of specific quality criteria – I suggest that it also influences value through consecration, or the conferral of relational purity. This approach fills a gap in economic sociology, which lacks a distinct definition of consecration. It also suggests a strategy for capturing consecration empirically. I finally show that intermediation as consecration, not credentialing or qualification, is indeed how art market brokers shape the value of their artists. The empirical focus is on the market for modern art in early twentieth-century Paris – a setting chosen both for its historical significance and its ability to magnify how markets, as social environments, bear on the economic worth of things.

------------------------------------------------------

Le séminaire "Réseaux et Régulation" du CSO propose un lieu de réflexion sur les concepts et méthodes de la sociologie néo-structurale, ainsi que sur sa contribution au développement des théories de l'action individuelle et collective, en particulier dans les marchés et les organisations. Il met un accent particulier sur l'analyse des structures relationnelles intra- et inter-organisationnelles et sa contribution à l'étude des processus sociaux (solidarités, contrôles, régulations, équilibrages des pouvoirs, apprentissages, discriminations, etc.) caractérisant la société organisationnelle et le monde des affaires.

Pour en savoir plus sur le séminaire...

==> Date : 19 juin 2015, de 14h à 17h

==> Lieu : CSO, 19 rue Amélie 75007 Paris (métro La Tour-Maubourg)

==> Informations pratiques : entrée libre dans la limite des places disponibles.

==> Contacts : Emmanuel Lazega, Claire Lemercier