Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Séminaire Réseaux - Régulation / Networks - Regulation Seminar
The role of networks in the commercialisation of public research par Dean Lusher
18 Mai 2015

Le prochain invité du séminaire "Réseaux et Régulation" sera Dean Lusher, University of Melbourne.
Son intervention portera sur "The role of networks in the commercialisation of public research"

Abstract:
Technological innovation is defined as commercialising an invention – that is, making a product that stems from an invention and taking that product to market. While having a “great idea” is essential and important, alone it is not sufficient to result in commercialisation. Innovation is a social process that depends upon the building of relationships resulting from substantial search endeavours. Networks are fundamental to innovation.
Yet there are inherent tensions and difficulties in the innovation process which may render some networks ineffective and constrain the process of innovation. For example, a major impediment is that commercialisation of public research requires the coming together of two very different communities of practice – public research organisations and private firms – each with their own values, measures of worth, language and hierarchy. To successfully commercialise a product entails crossing what can be a chasm between the different cultures of these innovation subsystems. In short, this makes forming and maintaining network ties for the purposes of innovation a complex enterprise.
Using the latest advances in statistical models for multilevel social networks, the project will detail the important substructures of collaboration networks which lead to commercialisation success and failure, providing insights to the barriers of the commercialisation process. As its empirical focus, this project examines innovation projects at multiple sites around the world that involve the use of controlled radical polymerisation which is a platform technology that, in contrast to a single use technology, has a much larger potential innovation and economic impact because it can be applied in multiple ways in multiple domains.

Résumé en français : Des relations complexes : Le rôle des réseaux sociaux dans la commercialisation de la recherche publique

Les innovations technologiques se définissent comme la commercialisation des inventions : il s’agit de passer d’un produit innovant à un produit marchand. Si avoir une « grande idée » est essentiel et crucial, cela n’assure en rien une commercialisation réussie. L’innovation est un processus social qui dépend des relations construites au cours des importants efforts de recherches qui en sont à l’origine. Les réseaux sont donc essentiels au cours de ce processus d’innovation.

Or, les tensions et les difficultés inhérentes à celui-ci peuvent impliquer que certains réseaux soient fortement inefficaces ou le contraignent fortement. Par exemple, un obstacle majeur est que la commercialisation de la recherche publique nécessite le rapprochement des deux communautés de pratiques très différentes (les organismes publics de recherche et les entreprises privées), chacune ayant ses propres valeurs, critères d’évaluation et de classement ou encore un langage particulier. Commercialiser avec succès un produit implique de traverser ce qui peut constituer un gouffre entre ces différentes cultures. En ce sens, la formation et le maintien des relations afin d’innover constituent une entreprise complexe.

Au moyen des dernières avancées des modèles statistiques d’analyse des réseaux sociaux multiniveaux, nous détaillerons le rôle crucial des sous-structures de collaboration menant au succès et à l’échec, afin de fournir un aperçu des obstacles de la commercialisation d’innovations. Empiriquement parlant, nous présenterons le cas des projets d’innovation développant la polymérisation radicale contrôlée (controlled radical polymerisation) dans le monde. Contrairement à ses concurrents, il s’agit d’une plateforme technologique ayant un potentiel d’innovation et de retombées économiques beaucoup plus important, et ce dans de multiples domaines.



Le séminaire "Réseaux et Régulation" du CSO propose un lieu de réflexion sur les concepts et méthodes de la sociologie néo-structurale, ainsi que sur sa contribution au développement des théories de l'action individuelle et collective, en particulier dans les marchés et les organisations. Il met un accent particulier sur l'analyse des structures relationnelles intra- et inter-organisationnelles et sa contribution à l'étude des processus sociaux (solidarités, contrôles, régulations, équilibrages des pouvoirs, apprentissages, discriminations, etc.) caractérisant la société organisationnelle et le monde des affaires.

Pour en savoir plus sur le séminaire...

==> Date : 18 mai 2015, de 14h à 16h

==> Lieu : CSO, 19 rue Amélie 75007 Paris (métro La Tour-Maubourg)

==> Informations pratiques : entrée libre dans la limite des places disponibles.

==> Contacts : Emmanuel Lazega, Claire Lemercier