Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Séminaire doctoral / Doctoral Seminar
Governing the Future in USA and URSS, par Jenny Andersson et Egle Rindzeviciute
26 Avril 2013


Jenny Andersson : "Forging the American Future. RAND, the Commission for the Year 2000 and the birth of futurology"

Egle Rindzeviciute : "Governing the Future in an Authoritarian Regime: A History of Soviet Forecasting".

La séance a lieu le vendredi 26 avril 2013, de 10h à 12h, au CSO -19, rue Amélie – 75007 – Paris.

Jenny Andersson est lauréate d’un Starting Grant du Conseil Européen de la Recherche (European Research Councl, ERC) pour mener un projet de recherche de 5 ans sur l’histoire de la production de savoirs et des formes de gouvernance dédiées au long terme. Le projet qui se nomme "Futurepol – Une histoire politique du futur" a commencé en janvier 2012. Il réunit autour de la directrice du projet une équipe de recherche spécifiquement dédiée à la conduite du projet, dont Egle Rindzeviciute.

Jenny Andersson est chargée de recherche au CNRS et affiliée au Centre d’études européennes de Sciences Po. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur les transformations de la social-démocratie dans la période d’après-guerre, entre autres, Between Growth and Security: Swedish Social Democracy from a Strong Society to a Third Way (Manchester University Press, 2006) ou The Library and the Workshop: Social Democracy and Capitalism in an Age of Knowledge (Stanford University Press, 2009). Elle a également publié de nombreux articles sur l’économie politique du savoir, sur les représentations culturelles de la Suède, sur le modèle suédois, ainsi que sur les origines des futures studies.

Egle Rindzeviciute est chargée de recherche et chercheure associée au Centre d’études européennes. Ses recherches portent sur l’histoire et la sociologie de la gouvernance techno-scientifique, particulièrement sur le transfert des modèles issus des sciences naturelles à l’élaboration de la politique. Au sein du projet Futurepol, elle étudie l’histoire institutionnelle et sociale de la gouvernance basée sur la prédiction durant la Guerre froide et la production de savoir scientifique transnational. Elle s’intéresse particulièrement au rôle de la cybernétique et de l’analyse des systèmes, conçus comme les nouvelles sciences de gouvernance lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le séminaire doctoral est réservé en priorité aux membres du CSO et aux chercheurs associés. Si vous souhaitez y assister, merci de contacter un des responsables du séminaire : Etienne Nouguez, Jeanne Lazarus ou Léonie Hénaut.

Voir le programme 2012-2013