Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Journées d'étude / Workshops
Quelle place pour la sociologie française à l’international ? Chine, Brésil, Etats-Unis (RTP-CNRS)
20 Mai 2008

Cette journée d'études était organisée par le RTP-CNRS "Société en évolution, Science Sociale en Mouvement", le 20 mai 2008 (9h30 - 18h), au CSO.

Depuis sa création en septembre 2005, à la demande de la direction scientifique du département SHS du CNRS, de la direction de la Recherche du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et du ministère délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, le RTP (Réseau thématique pluridisciplinaire)-CNRS "Société en évolution, Science Sociale en Mouvement" a engagé une réflexion collective sur l’état et les perspectives de la sociologie en France. Trois chercheurs, Daniel Benamouzig (CSO), Olivier Borraz (CSO) et Sandrine Lefranc (LASP) sont responsables de ce réseau.

Les travaux du RTP s’articulent autour de cinq thèmes : la place de la sociologie française dans le contexte international ; la place de la sociologie par rapport aux autres disciplines ; la place de la théorie en sociologie ; les relations de la sociologie au monde social ; l’enseignement de la sociologie.

Dans l’esprit qui l’anime depuis sa création, le RTP poursuit un "séminaire" visant à favoriser les échanges entre spécialistes des sciences sociales sur les évolutions de la sociologie.

La séance du 20 mai a abordé la question de la place qu’occupe aujourd’hui la sociologie française au plan international. Elle concernait à la fois la réception des travaux de sociologie française à l’étranger, les dialogues qui s’établissent entre sociologies nationales et l’influence des dispositifs d’échange et de partenariat entre la France et d’autres pays.

Contact : Daniel Benamouzig



PROGRAMME

9h30-9h45
Introduction de la matinée : Afranio Garcia, EHESS.

9h45-12h30 La Chine : une autre globalisation ?
La Chine s’ouvre à des recherches et des collaborations avec des universités étrangères. Dans un espace académique où la référence étrangère est en premier lieu la sociologie américaine, on s’interrogera sur la capacité des sociologues chinois à contester cette hégémonie, en s’inspirant notamment des sociologies européennes dans leur critique de la théorie des choix rationnels et leur intérêt pour l’analyse historique des institutions. S’agissant plus spécifiquement de la France, on s’intéressera au dialogue qui s’engage avec la sociologie chinoise et à la capacité de cette dernière de reformuler l’héritage de la sociologie française. A cet effet, quels rôles jouent les dispositifs publics (MAE, CNRS, Universités) dans la construction de partenariats d’enseignement et de recherche en Chine ? Et qu’est-ce qui attire les sociologues français dans ce pays ?

Li Chunling, Chinese Academy of Social Sciences, Institute of Sociology.
Aurore Merle, Lyon 2, IAO.
Louis Chauvel, Sciences Po.
Pierre-Paul Zalio, ENS Cachan.

12h30-14h : pause déjeuner

14h-14h15
Introduction de l’après-midi : Pierre-Paul Zalio, ENS Cachan.

14h15-16h : Le Brésil : partenariats anciens et nouveaux
Le cas du Brésil se distingue en ce que le développement de la sociologie à partir des années 1970 a été étroitement associé à des programmes d’échange avec la France ainsi qu’au rôle de plusieurs sociologues français. Toutefois, l’ensemble des sciences humaines et sociales dans ce pays est entré dans une période de profonde recomposition. Si la France demeure un interlocuteur important, elle n’est plus le seule partenaire ou la seule « source d’inspiration ». Aussi, on s’interrogera sur les évolutions dans la réception de la sociologie française au Brésil, en prenant notamment une entrée par les parcours doctoraux et post-doctoraux qui ont toujours joué un rôle structurant.

José Sérgio Leite Lopes, Museu Nacional de Rio.
Marie-Claude Munoz, EHESS.
Afranio Garcia, EHESS.

16h-16h15 : pause

16h15-17h : La sociologie française au prisme des Etats-Unis
Que représente aujourd’hui aux Etats-Unis la sociologie française ? Se résume-t-elle à des individus dont les travaux sont connus ou l’associe-t-on à un certain type de recherche ? Et dans quelle mesure la France présente-t-elle un intérêt en termes de problématiques, d’instruments théoriques ou de terrain de recherche pour des sociologues américains aujourd’hui ? On ne négligera pas de s’interroger sur les évolutions en cours dans les formes de recherche et sur les modes d’implication française dans ce paysage.

George Steinmetz, University of Michigan.
Nonna Mayer, CNRS-Centre de recherches politiques de sciences Po.

17h-18h : table ronde animée par Daniel Benamouzig (CNRS-Sciences Po).
Louis Chauvel, Sciences Po.
Afranio Garcia, EHESS.
George Steinmetz, University of Michigan.
Pierre-Paul Zalio, ENS Cachan.

**********************

Membres du bureau du RTP : Frederic Audren, Daniel Benamouzig, Philippe Bezes, Olivier Borraz, Louis Chauvel, Vincent Foucher, Pierre François, Charles Gadea, Afranio Garcia, Jérôme Gautié, Odile Henry, Bruno Karsenti, Sandrine Lefranc, Claire Lemercier, Cyril Lemieux, Olivier Martin, Pierre Mercklé, Violaine Roussel, Gisèle Sapiro, Pascale Trompette et Pierre-Paul Zalio.

Pour en savoir plus sur le RTP