Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Séminaire Entreprise : Programme janvier-juin 2012

AGENDA
Édité le 3 Février 2012


PROGRAMME (janvier-juin 2012)

(Séminaires de lecture de textes et discussion)

5 janvier 2012 (14h-17h)

Néo-institutionnalisme et travail institutionnel

Lawrence, T. B. et Suddaby, R., 2006, "Institutions and institutional work", in Clegg, S. R., Hardy, C., Lawrence, T. B. et Nord, W. R. (dir.), Handbook of organization studies, Londres, Sage, p. 215-254.

Hardy, C. et Maguire, S., 2010, "Discourse, Field-configuring Events and Change in Organizations and Institutional Fields: Narratives of DDT and the Stockholm Convention", Academy of management journal, 53 (6), p. 1365-1392.


9 février 2012 (14h-17h)

Néo-institutionnalisme et conventionnalisme : la question des conflits de norme

Chiappello, E. et Gilbert, P., 2009, "La gestion comme technologie économique", in Steiner, P. et Vatin, F. (dir.), Traité de sociologie économique, Paris, PUF.

Boltanski, Luc, 2009, De la critique, Paris, Gallimard [Extraits].


8 mars 2012 (14h-17h)

Les catégories de jugement

Beunza, D. et Garud, R., 2007, "Calculators, lemmings or frame-makers? The intermediary role of securities analysts", Sociological Review, 55 (S2), p. 14-39.

François, P., 2011, "Puissance et genèse des institutions : un cadre analytique", in François, P. (dir.), Vie et mort des institutions marchandes, Paris, Presses de Sciences Po, p. 39-79.

5 avril 2012 (14h-17h)

La sociologie du droit

- Christian Bessy, Thierry Delpeuch et Jérôme Pélisse
"Situer le droit par rapport à l’action économique. Les apports croisés de l’économie institutionnaliste et de la sociologie du droit"
(Introduction de l’ouvrage de Christian Bessy, Thierry Delpeuch et Jérôme Pélisse (dir.), Droit et régulations des activités économiques : perspectives sociologiques et institutionnalistes, Paris, L.G.D.J. Lextenso éditions, Collection Droit et Société- Maison des sciences de l'homme. Recherche et travaux, 2011).

- Jérôme Pélisse
Dossier : "Se donner le droit : la force des organisations face à la loi"

- Lauren B. Edelman, Mark C. Suchman
"When the 'Haves' Hold Court: Speculations on the Organizational Internalization of Law"
(Chapitre 13 du livre de Lauren B. Edelman, Mark C. Suchman (eds), The Legal Lives of Private Organizations, Ashgate, Series : The International Library of Essays in Law and Society, 2007).

21 juin 2012 (15h-17h)

"L'entreprise, formes de la propriété et responsabilités sociales", présenté par Jérôme Pélisse, puis débat.
Ouvrage dirigé par Roger Baudoin et Olivier Favereau.

****************************

Présentation du séminaire

Ce séminaire est organisé par le CSO (Pierre François et Denis Segrestin).

Il a été mis en place au printemps 2009 et se réunit à un rythme mensuel, au CSO (19, rue Amélie – 75007 – Paris).

Ce séminaire regroupe des chercheurs permanents du CSO, les doctorants dont les recherches touchent aux mutations de l’économie, et une douzaine de collègues extérieurs. La participation à ce séminaire implique invitation et engagement dans la durée.

L’objet du séminaire est "l’entreprise contemporaine et ses transformations". Il se rattache aux recherches que mène le CSO sur la sociologie des activités économiques.

Des documents préparatoires sont diffusés avant chaque séance.

Contact : Pierre François


Descriptif

Les analyses empiriques sur l’évolution des entreprises restent balbutiantes, au point de se réfugier derrière des propositions génériques telles que le progrès du "fonctionnement en réseau".

Le propos de ce séminaire est d’appréhender ces changements de plus près, en combinant les objets, les compétences et les disciplines, en se centrant plus précisément sur la transformation de leur environnement normatif et sur les modalités de production et d’appropriation de ces référentiels normatifs. La littérature néo-institutionnaliste a, de longue date, souligné que les acteurs économiques, et les firmes en particulier, ne se meuvent pas dans un éther normatif (DiMaggio et Powell, 1983 ; Meyer et Rowan, 1977) : elles sont soumises à des injonctions normatives complexes, qui émanent d’un cadre législatif qu’elles peuvent éventuellement contribuer à produire (Dobbin, 2009), mais aussi de référentiels plus diffus, moins formalisés et a priori moins évidemment appuyés sur un cadre coercitif strict (normes de responsabilités sociales, schémas stratégiques typiques, etc.) qui contribuent à structurer et à guider leurs pratiques (Nee, 2005). L’environnement normatif des firmes désigne donc, en toute première approximation, l’ensemble des règles, des normes, des valeurs et des modèles qui peuplent l’environnement de la firme et qui peuvent être portés (définis, diffusés, crédibilisés, lestés, etc.) par des acteurs variés : consultants, banques, actionnaires, mouvements de consommateurs, syndicats, juges, élus locaux, collectivités territoriales... L’objet de ce séminaire portera très généralement sur les dynamiques qui sont à l’oeuvre au sein de ce que l’on nommera l’écologie politique des firmes.

Les organisateurs du séminaire souhaitent alterner les genres : échanges sur les travaux respectifs, approfondissements théoriques, rencontres thématiques avec des collègues invités, avec des praticiens. De même, ils entendent combiner plusieurs objectifs : discussion sur les projets individuels de publication, publication collective, préparation commune d’un projet ANR.