Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Soutenance de thèse de Lisa Buchter « Réinventer la diversité, quand des militants interfèrent avec la managérialisation du droit » le 17 décembre 2019

DU COTÉ DES DOCTORANTS // PHD STUDENTS' CORNER
Édité le 2 Décembre 2019

Lisa Buchter soutient une thèse de sociologie, programme de double doctorat avec Northwestern University, intitulée « Réinventer la diversité, quand des militants interfèrent avec la managérialisation du droit ».
La soutenance publique aura lieu le 17 décembre à 14h00 en salle de réunion, au 3ème étage, IEP de Paris, 199 boulevard Saint-Germain, Paris 7e

Jury de thèse

Mrs Laure Bereni, directrice de recherche au CNRS, Centre Maurice Halbwachs (ENS-CNRS-EHESS) (reviewer/rapporteure)
Mr Bruce Carruthers, Professor of Sociology, Northwestern University
Mrs Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche au CNRS, Centre de sociologie des organisations (CNRS-Sciences Po)
Mrs Ruthanne Huising, Professor of Management and Organizations, Emlyon Business School (reviewer/rapporteure)
Mr Brayden King, Professor of Management & Organizations, Kellogg School of Management, Northwestern University
Mr Jérôme Pélisse, Professeur des universités, Sciences Po, Centre de sociologie des organisations

Résumé :

D’importantes recherches analysent comment les programmes de responsabilité sociale des entreprises sont utilisés pour absorber – et ce faisant neutraliser – les critiques émanant des mouvements sociaux et environnementaux et à répondre superficiellement aux nouvelles réglementations qui en découlent. Si les entreprises disposent d’outils internes puissants pour résister aux changements et affaiblir le sens de la loi, alors il est nécessaire d’enquêter sur la manière dont les mouvements sociaux développent des formes de mobilisation légale pour intervenir dans la conception des politiques au sein même des organisations. Tandis que la littérature sur les mouvements sociaux examine comment ces mouvements continuent de dénoncer et de surveiller de manière exogène les organisations, je me penche sur le cas des programmes diversité en France pour explorer les façons dont des militant.e.s cherchent à s’impliquer dans l’interprétation et la conception de ces politiques diversité souvent décrites comme symboliques. A partir d’un protocole d’enquête qualitatif (ethnographie, entretiens, analyses documentaires), j’explore comment les militant.e.s et les associations ont cherché à changer les programmes diversité d’organisations publiques ou privées. Ces acteurs utilisent des stratégies de création préfigurative des programmes diversité, concevant et proposant aux organisations de nouvelles pratiques pour trouver des candidat.e.s à l’embauche, les évaluer, sensibiliser à la discrimination, faire de la veille anti-discrimination, ou développer des politiques d’entreprises plus équitables, et ce dans le but que ces entreprises puissent se les réapproprier et les utiliser.





INFOS CHERCHEUR(S)



Lisa BUCHTER