Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Jeanne Lazarus sur France Culture « Faut-il rémunérer les comportements éthiques ?

LE CSO DANS LES MEDIAS
Édité le 15 Novembre 2018




Les révélations d’Envoyé Spécial sur la « prime éthique » perçue par les joueurs du PSG ont créé la controverse. Doit-on rémunérer un footballeur pour saluer son comportement ? L’éthique n’est-elle pas le fruit d’une réflexion personnelle ? Comment la valoriser ?

N’Golo Kanté n’est pas seulement un bon footballeur, un des artisans de la victoire des Bleus lors de la dernière Coupe du monde. Il n’est pas seulement un coéquipier exemplaire, privilégiant le partage du ballon plutôt que les échappées individuelles. N’Golo Kanté est aussi un contribuable modèle.
C’est ce qui ressort des Football Leaks, publiés en France par Mediapart : où l’on apprend que le joueur de Chelsea a refusé d’être rémunéré dans un paradis fiscal. Un comportement qui tranche avec celui prêté à ses confrères du PSG. Les mêmes Football Leaks révèlent qu’une partie de la rémunération des joueurs parisiens dépend de leur comportement sur le terrain et en dehors.

Une prime d’éthique, dont ils touchent l’intégralité s’ils sont assidus et à l’heure à l’entrainement, ou encore s’ils n’oublient pas de saluer leurs supporters à la fin des matches. Ces deux cas interpellent, dans la mesure où ils suggèrent que les comportements éthiques ne vont pas de soi. Il faudrait donc non seulement les encourager, de manière plus ou moins directe, mais aussi les récompenser. Mais une telle approche est-elle vraiment éthique justement ?

INTERVENANTS

• Hélène L'Heuillet
Maître de conférences en philosophie politique et éthique à l’université Paris 4 Paris-Sorbonne, psychanalyste.
• Olivier Charpateau
Maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine, travaille sur les questions d’éthique et de déontologie dans les organisations.
• Jeanne Lazarus
Sociologue, chargée de recherche au CNRS, membre du centre de sociologie des organisations à Sciences Po





INFOS CHERCHEUR(S)



Jeanne LAZARUS