Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Prix du Livre RH 2018 : Se doper pour travailler est nominé

AU JOUR LE JOUR // FROM DAY TO DAY
Édité le 12 Juillet 2018

En 2000, Syntec Conseil en Recrutement (SCR) décide de créer le Prix du Livre RH. Sciences Po et Le Monde s’associent au projet.

Chaque année, les étudiants du Master Organisations et Management des Ressources Humaines de Sciences Po, soutenus par leurs professeurs, sélectionnent cinq ouvrages parmi 60 et jusqu’à plus de 90 livres dans le domaine des ressources humaines.
Parallèlement, un jury est constitué et au final, seuls trois ouvrages sont nominés dont pour cette édition, le livre Se doper pour travailler de Renaud Crespin, Dominique Lhuilier et Gladys Lutz.
La cérémonie de remise du Prix se tiendra le 4 octobre, à Paris, dans les locaux du Monde.

Un petit déjeuner/débat autour du livre avait été organisé au CSO dont le compte-rendu est accessible ici.


Résumé du livre :

Du fait des transformations du travail (intensification, individualisation, précarisation…), nombreux sont ceux qui utilisent des substances psychoactives pour être en forme au bureau, traiter des symptômes gênants ou encore pour se détendre après une journée difficile. Devant ces nouveaux usages et la multiplication des produits utilisés (alcool, tabac, amphétamines, cannabis, cocaïne, héroïne, caféine, psychostimulants, analgésiques, médicaments psychotropes), les auteurs, universitaires, chercheurs, syndicaliste et acteurs du soin et de la prévention s’attachent à comprendre les fonctions de ces consommations en milieu de travail.

Pour eux, il est aujourd’hui important de se déprendre des représentations sociales qui externalisent les sources du problème, comme les jugements moraux, et d’engager un travail réflexif sur les actions et les pratiques concrètes.
Alors que les politiques publiques tendent à prescrire ou interdire, cet ouvrage ancre la prévention des addictions dans l’analyse du travail réel et des usages tels qu’ils existent et non tels qu’ils sont fantasmés. Il met à l’épreuve de la recherche et de l’action les liens multiples entre travail, santé et usages de substances psychoactives qui peuvent être, dans certaines conditions, des instruments de la production et prévenir d’autres risques au travail.





INFOS CHERCHEUR(S)



Renaud CRESPIN