Sciences Po CSO/CNRS CNRS
Le 28 novembre 2013, Paris :

Journée d’études des doctorants consacrée aux Grandes entreprises (28 novembre 2013)

AU JOUR LE JOUR // FROM DAY TO DAY
Édité le 14 Novembre 2013

Depuis le renouveau de la sociologie économique, l’activité marchande du secteur concurrentiel fait l’objet d’une grande attention. Cependant, l’entreprise en tant que telle n’a jamais été son objet principal. Et lorsque c’est le cas, les recherches ont porté principalement sur de petites et moyennes entreprises. En France notamment, la sociologie économique a traité en priorité des questions d’évaluation marchande, de dynamiques professionnelles, de réputation et d’entreprenariat. Les marchés sur lesquels la majorité des enquêtes ont porté sont des « marchés limites » dont l’étude vise à montrer les limites de la théorie économique néoclassique. Et pourtant, le capitalisme contemporain semble être organisé autour de quelques dizaines d’entreprises de très grande taille. Le chiffre d’affaires cumulé des entreprises du CAC 40 s’élevait en 2011 à 1324 milliards d’euros, une statistique comparable au PIB de l’économie française, qui frôlait 2000 milliards d’euros la même année.

Si l’école française de sociologie des organisations s’est intéressée aux grandes firmes, elle s’est concentrée sur les dynamiques internes à ces organisations. Ces travaux gagneraient à être complétés par un regard externe sur l’entreprise. Ainsi, notre perspective s’inspire fortement des questions propres à la political economy et notamment des travaux récents sur la diversité des capitalismes . Ces travaux ont posé à juste titre la question de l’environnement politico-institutionnel des grandes firmes. Nous reprenons à notre compte l’étude des grandes firmes sous l’angle de leur environnement marchand, politique et institutionnel en y apportant des résultats de travaux empiriques mettant en lumière des mécanismes spécifiques.

Cette journée, animée et introduite par Denis Segrestin, rassemble des doctorant.e.s dont les recherches portent sur les grandes entreprises. Il s’agit, à notre connaissance, du premier espace de coordination entre les chercheurs et doctorants s’intéressant à cet objet. Les participant.e.s présenteront des recherches en cours, à divers stades d’avancement. Des chercheur.e.s confirmé.e.s commenteront les communications et animeront la discussion.
L’objectif de cette journée est également de constituer une communauté autour de ces questions, communauté qui, par la suite, pourra se réunir de manière périodique.

Les organisateurs :

Denis Segrestin est sociologue au CSO et ses travaux portent sur le monde du travail, les relations de production et les conditions socio-historiques de leur transformation.

Doctorant au CSO, la thèse de Scott Viallet-Thévenin porte sur " La recomposition du secteur énergétique européen : Les stratégies concurrentielles des firmes françaises, ou l’Etat comme ressource dans les transformations du capitalisme contemporain."

Sebastian Billows est doctorant au CSO et prépare une thèse sur les "Services juridiques, contrats et litiges commerciaux : une sociologie du droit dans les relations entre firmes".


==> Date : le jeudi 28 novembre, de 9h15 à 16h30

==> Lieu : CSO, 19 rue Amélie 75007 Paris

==> Programme

==> Contacts et inscriptions auprès de : Denis Segrestin ; Scott Viallet-Thévenin ; Sebastian Billows