Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Premier appel à projets de l'Idex Sorbonne Paris Cité : deux projets du CSO retenus pour financement, "Dynamique des réseaux multiniveaux" (E. Lazega) et "L'Accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie" (L. Hénaut)

PROJETS DE RECHERCHE / RESEARCH PROJECTS
Édité le 10 Avril 2013


Deux projets du CSO sont retenus pour financement dans le cadre du premier appel à projets scientifiques de l’Idex Sorbonne Paris Cité : le premier est coordonné par Emmanuel Lazega et inclut également, pour le CSO, Pierre François et Claire Lemercier, le second est porté par Blanche Le Bihan (EHESP) et Léonie Hénaut (CSO):

- Projet "Dynamique des réseaux multiniveaux" (DYREM), avec Avner Bar-Hen (Université Paris Descartes), Pierre François (CSO), Emmanuel Lazega (CSO - coordinateur), Claire Lemercier (CSO), Christophe Prieur (Université Paris Diderot).

Présentation du projet

Depuis la montée des bureaucraties publiques et privées dans les économies occidentales, de nombreux sociologues, depuis Weber jusqu'à Perrow, affirment que la société contemporaine s'est construite comme une société 'organisationnelle'.Cela signifie minimalement, entre autres, qu'elle est intrinsèquement multi-niveaux, i.e. qu'elle est faite d'acteurs individuels d'une part, d'acteurs organisationnels d'autre part, avec des liens d'affiliation entre les deux niveaux, puis de liens plus institutionnalisés entre acteurs organisationnels construisant le niveau macro.

L'implication de cette différenciation verticale est qu'un fait social doit être observé à plusieurs niveaux d'action analytiquement différents, ce qui rend par exemple inséparables l'analyse des relations individuelles de celle des relations organisationnelles et institutionnelles pour l'explication des mécanismes sociaux caractérisant cette société organisationnelle.

Parallèlement, nous assistons depuis quelques années en informatique à l'émergence d'un tout nouveau courant de recherche, né de la multiplication de données multiniveaux à très grande échelle, dont le traitement nécessite aussi de repenser les méthodes traditionnelles en prenant en compte les développements les plus récents de l'algorithmique et de la fouille de données. Ce projet vise à articuler les deux approches et à établir une collaboration durable entre sociologues, informaticiens et mathématiciens de l'USPC afin de réinventer les outils de l'analyse de réseaux sociaux pour les adapter aux enjeux actuels en matière de structures multiniveaux et de taille des données utiles à l'étude des différenciations verticales des sociétés contemporaines.


Emmanuel Lazega est sociologue, Professeur des Universités à Sciences Po et enseignant-chercheur au CSO. Il travaille notamment sur l’analyse des réseaux sociaux pour rendre compte du fonctionnement de l’action collective.

Pierre François est sociologue, directeur de recherche CNRS au CSO. Il travaille d’une part, sur la dynamique des mondes de l’art (actuellement, sur la poésie contemporaine) et d’autre part, sur une sociologie historique des firmes et de leurs dirigeants depuis le début du 19ème siècle, avec Claire Lemercier.

Claire Lemercier est historienne, directrice de recherche au CNRS. Ses recherches portent sur des institutions qui se situent aux frontières du public et du privé et participent à la régulation de l'économie.


-Acronyme : "POlitiques et dispositifs d'Intégration pour l'Accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie - une comparaison européenne - INtegrated LOng term care for Vulnerable elderly in Europe" , avec Blanche Le Bihan (EHESP) et Léonie Hénaut (CSO).

Présentation du projet

L'ambition de ce projet est de contribuer aux débats sur les politiques de soins de longue durée en analysant, de manière comparative et qualitative, les dispositifs de prise en charge intégrée (integrated care) actuellement expérimentés en Europe pour améliorer la coordination des acteurs impliqués dans l'accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie. Il s'agit d'étudier les innovations mises en œuvre en France, au Royaume-Uni et en Suède. Par rapport aux études comparatives en matière de soins de longue durée, de plus en plus nombreuses, ce projet est original pour deux raisons : le focus sur les politiques et dispositifs d'intégration et de coordination des soins et services ; l'approche combinant analyse des politiques publiques et enquêtes de terrain au niveau opérationnel et territorial.

Blanche Le Bihan est enseignante et chercheure à l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) et rattachée au Centre de recherche sur l'action politique en Europe depuis 2002. Docteur en science politique, elle travaille sur les politiques de Long term care et le Social Care en France et dans une perspective internationale

Léonie Hénaut est sociologue, chercheure CNRS au CSO. Ses recherches portent d'une part sur la conservation des biens culturels, d'autre part sur l’accompagnement des personnes atteintes de maladies chroniques.



***********************************************

Bilan du premier appel à projets scientifiques de l’Idex Sorbonne Paris Cité

"Sur les 207 projets soumis dans le cadre de l’appel à projets scientifiques de l’Idex Sorbonne Paris Cité, 198 sont éligibles aux financements et ont été évalués. A l’issue de la procédure d’évaluation, 62 projets ont été retenus pour un financement (annexe 1). L’enveloppe totale atteint un montant de 9 130k€"

"Sur les 62 projets retenus, Sciences Po est impliquée dans 11 projets".

En savoir plus : voir la présentation détaillée des résultats sur le site de Sciences Po