Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Focus : les derniers contrats de recherche du CSO

AU JOUR LE JOUR // FROM DAY TO DAY
Édité le 6 Avril 2012

Dernière information !

Quatre projets sont retenus par le « Conseil externe de la direction scientifique » (Scientific Advisory Board - SAB) de Sciences Po. Ce Conseil, destiné à aider la Direction scientifique dans l’allocation des fonds prévus pour le développement des priorités de recherche de Sciences Po est composé de membres extérieurs à Sciences Po. Découvrez-les…



I - Les nouveaux projets de recherche

Les opérateurs de l'évaluation économique et de l'amélioration de la qualité des soins. Expertise, savoirs et gouvernance des systèmes de santé (France, Allemagne, Angleterre)

Responsable scientifique:
Daniel Benamouzig, CSO

Collaborateur scientifique:
Hugo Bertillot, CSO

Partenaires scientifiques:
Magali Robelet, GRAPHOS, Université de Lyon 3 ;
Patrick Hassenteufel, CARPO-EA 3644, Université de Versailles-Saint- Quentin-en-Yvelines.

Organisme financeur:
INSERM/IRESP

En quelques mots
L’écart persistant entre les ressources et les dépenses dans le secteur de la santé a favorisé le recours aux savoirs économiques et gestionnaires. En France comme dans d’autres pays européens, il s’agit de mettre en place des instruments et des procédures de décision ou d’allocation des moyens permettant d’améliorer l’efficience des services de santé, autrement dit d’améliorer les rapports entre la qualité des services rendus aux usagers et les ressources employées à cet effet.

L’usage de savoirs économiques et gestionnaires alimente un intérêt renouvelé pour l’évaluation dite "médico-économique" et pour le développement de programmes d’amélioration de la qualité. Cette recherche comparera la manière dont ces politiques sont mises en œuvre dans trois pays européens : la France, l’Allemagne et l’Angleterre. Cette comparaison internationale donnera lieu, en outre, à une étude des dynamiques européennes dans ce domaine en rapide évolution.
__________________________



PRELAT (Projet sur les Elus locaux Au Travail : gouvernement régional et configuration du travail des élus)

Responsable scientifique:
Didier Demazière, CSO

Partenaires scientifiques:
Patrick Le Lidec, CEE (Sciences Po-CNRS) ; Michel Catlla: CERTOP (CNRS- Toulouse- Le Mirail) ; Eric Verdier, LEST (CNRS-université d’Aix-Marseille) ; Sandrine Nicourd, Laboratoire Printemps, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Participation d’autres chercheurs ou post-doc:
Lucie Bargel (Université de Nice), Hélène Buisson-Fenet (CNRS),
Sébastien Gardon (post-doc CSO), Aisling Healy (Université de Saint-Etienne), Guillaume Marrel (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse).

Organisme financeur:
ANR (Agence nationale de la recherche)


En quelques mots
Cette recherche collective PRELAT (associant cinq UMR CNRS) analyse comment les élus régionaux (vice-présidents) exercent leurs fonctions de gouvernement et d’administration. Partant de l’hypothèse que le travail politique est incertain et instable, il s’agit d’étudier comment ce travail est délimité et approprié par les élus. D’emblée, le travail des élus est considéré comme une activité collective, inscrite ici dans des procédures et règles administratives mais aussi dans des collectifs de travail (l’élu et son équipe, l’élu et les directeurs de services administratifs, l’élu et le cabinet du président, l’élu et son groupe politique…).

Les enquêtes s’appuient principalement sur des entretiens, et elles sont centrées sur les élus et leurs entourages.
__________________________



Lignes de crédit environnement et RSE dans les pays du Sud : quel levier d'action environnemental ?

Responsables scientifiques:
Erhard Friedberg, CSO et MPA (Master of Public Affairs)/Sciences Po
Damien Krichewsky, CSO

Organisme financeur:
Agence française de développement (AFD)


En quelques mots
Depuis quelques années, dans un contexte où l'investissement socialement responsable (ISR) gagne en importance, l’Agence française de développement (AFD) a mis en place un nouvel outil d’intervention auprès des institutions financières appelé "lignes de crédit environnementales" (LCE). Cet outil permet de financer, via des intermédiaires financiers, des investissements aux retombées environnementales positives. L'outil vise également la diffusion de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans les pays d'intervention, les banques intermédiaires devant répondre à diverses exigences en termes de dispositifs RSE et de maîtrise des risques environnementaux de leur propre portefeuille d’activités.

Issue d'une commande de l'AFD, l’étude a pour objectif principal d’éclairer les répercussions environnementales générées par la mobilisation conjointe de ces deux types d’outils que sont la RSE et les LCE. Cette recherche viendra alimenter les débats actuels autour du rôle des bailleurs de fonds dans le champ de la RSE et dans la préservation de l'environnement. Elle sera aussi l’occasion de proposer à l’AFD un éclairage sur ses pratiques et sur l’appropriation des outils RSE et LCE par les acteurs impliqués.
__________________________



Arbitrage privé international et globalisation (s)

Responsables scientifiques:
Emmanuel Jolivet, Université de Versailles Saint-Quentin-en- Yvelines
Claire Lemercier, CSO
Jérôme Sgard, CERI

Organisme financeur:
Mission de recherche Droit et Justice (Ministère de la Justice) (AFD)


En quelques mots
L’arbitrage commercial international est une des institutions majeures de régulation des marchés globalisés. Bien plus que les tribunaux étatiques, il résout les différends liés à des transactions internationales, entre entreprises, mais aussi entre elles et des États. Il repose sur des organisations fortes, notamment la Chambre de commerce internationale, établie à Paris, sur un corpus juridique en partie spécifique et sur des milieux professionnels très structurés.

Ce projet se propose de reconstituer la généalogie de cette institution, l’économie politique qui a présidé à sa formation : il s'agit de savoir comment elle a été envisagée initialement, qui l’a défendue et construite, comment elle a étendu son emprise, comment a évolué son rapport aux États. Conçu à l’apogée de la "première globalisation", avant 1914, l’arbitrage s’est en effet construit institutionnellement et politiquement dans un temps creux de la globalisation, entre 1945 et 1958, avant d’émerger comme un régulateur majeur de la "seconde globalisation", celle que nous vivons actuellement.
__________________________



La gouvernance des universités françaises après la LRU

Responsable scientifique:
Christine Musselin, CSO

Collaborateurs scientifiques:
Julien Barrier, CSO
Camille Boubal, CSO
Aude Soubiron, CSO

Partenaires scientifiques:
Stéphanie Chatelain (CNAM), Stéphanie Mignot (IRG, UPEC), Samuel Sponem (HEC Montréal).

Organisme financeur:
L’ESEN (Ecole supérieure de l’Education nationale)


En quelques mots
Le projet consiste à analyser la gouvernance des universités françaises quatre ans après la LRU (Loi relative aux libertés et responsabilités des universités, communément appelée loi d’autonomie des universités).

Différents aspects sont plus particulièrement étudiés dans les trois universités au sein desquelles ont été réalisés des entretiens en juin 2011 : les modalités de prise de décision au sein des établissements ; la capacité à définir des orientations prioritaires et à faire des choix ; le développement d’instruments de suivi de leur activité et l’utilisation stratégique de ces instruments ; l’évolution des relations entre la présidence, les services centraux et les composantes ; le degré d’identification des acteurs universitaires à leur établissement, etc.
__________________________



Les mutations de la construction et de la valeur artistique. Construction et diffusion de la réputation des poètes contemporains

Responsable du projet:
Pierre François, CSO

Responsables scientifiques:
Pierre François, CSO
Sébastien Dubois, Rouen Business School, chercheur associé au CSO et au CESPRA (EHESS)

Organisme financeur:
Ministère de la Culture et de la Communication (DEPS/Département des études de la prospective et des statistiques)


En quelques mots
Ce projet se propose de mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle l’évaluation et la valorisation des œuvres d’art connaîtraient aujourd’hui une transformation qui verrait apparaître, au côté des modes traditionnels de construction de la valeur des œuvres (l’évaluation par les pairs et l’évaluation marchande), un troisième dispositif, engageant des mécanismes que l’on peut rassembler sous le terme générique d’économie de la notoriété.

Le projet vise ainsi à interroger les modalités de construction de la valeur (esthétique et, éventuellement, économique) des productions poétiques contemporaines, en mobilisant notamment le cadre analytique présenté dans les travaux précédents des deux responsables du projet, et spécialement dans l’ouvrage Vie et mort des institutions marchandes (Presses de Sciences Po, 2011) dirigé par Pierre François.
__________________________




II-Les contrats en cours évoqués lors du précédent Dossier

>>> En savoir plus <<<


GO SCIENCE : Qui gouverne la science ? Scientifiques, pouvoirs publics, acteurs économiques et sociaux dans la fabrique de la politique scientifique en France et en Grande-Bretagne (1961-2010) – Projet ANR

Responsable scientifique : Jérôme Aust, CSO.

>>> En savoir plus <<<


Dimensions durables de l’alimentation domestique (DIMDAMDOM) - Projet ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie)

Responsable scientifique : Sophie Dubuisson-Quellier, CSO.

>>> En savoir plus <<<


Gouverner les conduites de consommation : les cas des politiques de lutte contre l’obésité et de consommation durable (GOUVCONSO) – Projet ANR

Responsable scientifique : Sophie Dubuisson-Quellier, CSO.

>>> En savoir plus <<<


Comment l’idée vint… : mise sur agenda et routinisation de la lutte contre l’obésité en France – Projet INSERM/IRESP

Responsable scientifique : Henri Bergeron, CSO.
>>> En savoir plus <<<


Contribution opérationnelle des sciences humaines et sociales à l’expertise en santé-alimentation-environnement-travail : mise en perspective européenne et internationale -Projet ANSES

Responsables scientifiques : Olivier Borraz et Daniel Benamouzig, CSO.

>>> En savoir plus <<<


INDEX : L’indépendance des experts et ses problèmes dans le champ de la santé publique: expertise en pratique et enjeux de communication - Projet ANR

Coordinateur : Emmanuel Henry, Université de Strasbourg.

Partenaire : Jean-Noël Jouzel (CSO)

>>> En savoir plus <<<


Les mutations organisationnelles de l'administration française. Hiérarchies, division du travail et coordination (MUTORG-ADMI) - Projet ANR

Coordinateurs : Philippe Bezes, CERSA (CNRS-Paris 2), et Patrick Le Lidec, CERSA, puis CEE (Sciences Po-CNRS)

Partenaire : Christine Musselin, directrice du CSO

>>> En savoir plus <<<