Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Alberto Cambrosio, professeur invité de l’université McGillséjourne pour un an au CSO (septembre 2011 - juin 2012)

A L'INTERNATIONAL // INTERNATIONAL ACTIVITIES
Édité le 5 Septembre 2011

Alberto Cambrosio est professeur de sociologie à l’université McGill à Montréal (Québec, Canada) depuis 1990. Il assure actuellement la direction du Département d’études sociales de la médecine (Department of Social Studies of Medicine), qui est doublement interdisciplinaire : il accueille en son sein des anthropologues, sociologues et historiens, et il est hébergé par la Faculté de Médecine tout en étant un département de sciences sociales.

Le domaine de recherche d’Alberto Cambrosio se situe à l’intersection de la sociologie médicale et de la sociologie des sciences et des technologies.

Les recherches d’Alberto Cambrosio s’intéressent, d’une façon globale, à l’analyse du développement et des transformations de l’entreprise biomédicale contemporaine. En particulier, elles analysent la création de nouvelles interfaces entre le travail clinique, la recherche en biologie moléculaire et en génomique, et les entreprises privées (notamment les compagnies de biotechnologie) appelées à occuper une place de plus en plus importante en biomédecine grâce, entre autres, à la production d’instruments et de techniques qui associent l’informatique aux outils moléculaires (par exemple, les puces à ADN). Ses études des innovations biocliniques (nouvelles connaissances et technologies) ont comme point de départ l’analyse des modifications que celles-ci entraînent dans les modalités de régulation des pratiques biomédicales. Le terme "régulation" doit être compris au sens large : il inclut non seulement les interventions étatiques, mais aussi les activités des réseaux et des consortiums nationaux et internationaux qui veillent à l’harmonisation des pratiques d’acteurs qui doivent coopérer tout en demeurant autonomes.

Son projet de recherche actuel a pour objectif d’analyser de façon concrète et empirique les nouvelles pratiques qui allient percées scientifiques et traitements cliniques, en prenant comme étude de cas les applications en cancérologie des outils et des notions de la génomique, en particulier pour ce qui est du cancer du sein et des cancers colorectaux. Il va étudier de quelle façon et dans quelle mesure ces processus d’innovation modifient les paramètres qui ont jusqu’ici régi l’entreprise biomédicale, notamment pour ce qui est de l’organisation de plus en plus collective et distribuée du travail médical, la transformation d’éléments centraux des pratiques médicales comme le diagnostic et le pronostic, les relations médecins-patients et le positionnement de ces derniers vis-à-vis leur maladie, les liens public-privé, ou encore les questions reliées à la propriété intellectuelle et au contrôle des tissus humains.

Ses thèmes de recherche sont les suivants : Essais cliniques sur le cancer ; Génomique et cancer ; Plates-formes et innovation biomédicale ; Interactions laboratoire-clinique ; Régulation de la biomédecine ; Analyse des réseaux de recherche biomédicale.

Alberto Cambrosio est l’auteur de nombreuses publications. Son dernier ouvrage s'intitule Cancer on Trial : Oncology as a New Style of Practice, écrit avec Peter Keating, Chicago : The University of Chicago Press. Ses publications antérieures incluent un livre paru en 2003, Biomedical Platforms. Realigning the Normal and the Pathological in Late-Twentieth-Century Medicine, Cambridge, MA : MIT Press (également rédigé avec Peter Keating), qui a reçu en 2005 le prix Ludwik Fleck, décerné par la Society for Social Studies of Science en tant que meilleur ouvrage dans le domaine des recherches en science et technologie.

En savoir plus sur Alberto Cambrosio