Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Focus sur les nouveaux arrivants au CSO



En cette rentrée 2013, nous avons le plaisir de vous présenter nos dix nouveaux arrivants : un chercheur, une chargée de documentation/archives, deux post-doctorants, cinq doctorants et un assistant de recherche.

Un nouveau chercheur :


Olivier Pilmis





Projet de recherche :

Les marchés de la prévision économique. Savoirs, carrières et dispositifs face à l'incertitude

Programme de recherche :

Nouvelles formes de gouvernance économique




En quelque mots :

Olivier Pilmis poursuit dans ses travaux actuels une réflexion entamée depuis un doctorat consacré aux « marchés » des comédiens intermittents et des journalistes pigistes, et développée dans le cadre de recherches post-doctorales, dont certaines au CSO. Il propose une sociologie économique qui prend appui sur la sociologie des risques, du travail et des professions.
Il s'agit de comprendre comment les individus composent avec l'incertitude. Dans ce cadre, la prévision se présente doublement comme un discours, sur l'économie et sur le futur, afin de réduire le risque et l'incertitude ou, mieux, de transformer l'incertitude en risque. Prenant la prévision pour objet sociologique, et l'envisageant aussi bien sous l'angle de sa production que de sa réception, ces travaux s'ordonnent autour de quelques interrogations : qu’est-ce qu’un discours sur le futur ? Comment est-il produit ? Comment réussit-il à se constituer comme prévision légitime ? Quelles sont, finalement, les conditions sociales d’efficacité de ces discours ?

Pour en savoir plus sur Olivier Pilmis


Une chargée de documentation/archives :


Martine Gillet














En quelque mots :

Chargée de la documentation et des archives, sa mission est aussi de rassembler la « littérature grise » du CSO ainsi que les informations relatives à l’historique et l’évolution de l’équipe depuis sa création.

Pour en savoir plus sur Martine Gillet


Deux post-doctorants :


Pierre Clément





Projet de recherche :

Analyser la gouvernance des politiques scientifiques en France et en Grande-Bretagne depuis les années 1960, dans le cadre du projet ANR Go Science

Sous la coordination de

Jérôme Aust au sein du Programme Enseignement supérieur et recherche



Source de financement : ANR (Agence Nationale de la Recherche)

En quelque mots :

Pierre Clément est post-doctorant pour une durée de 5 mois à compter du 1er septembre 2013.

Au sein de l'équipe du projet Go Science, Pierre Clément travaille plus particulièrement sur le volet quantitatif de l'enquête.
Ses recherches visent à l'élaboration de deux bases de données. À partir du repérage des principales instances dans lesquelles se construit la politique scientifique en cancérologie et de climatologie, il s'agit tout d'abord d'identifier, grâce à un travail sur archives, l'ensemble des acteurs participant au processus décisionnel dans les années 1980. Traitée grâce à une analyse de réseaux, cette première base sera le point de départ de la construction d'une base de données prosopographiques portant sur un échantillon raisonné.

Pour en savoir plus sur Pierre Clément


Harold Mazoyer





Projet de recherche :

Gouverner « l’excellence » dans l’enseignement supérieur et la recherche : genèse du Programme Investissements d’Avenir

Sous la coordination de

Christine Musselin et Jérôme Aust au sein du Programme Enseignement supérieur et recherche


Source de financement : Sciences Po

En quelque mots :

Harold Mazoyer est post-doctorant pour une durée de trois mois à compter du 1er octobre 2013.

Il mène une recherche sur les politiques « pour l’excellence » dans l’enseignement supérieur et la recherche, en s’intéressant à la genèse du Programme Investissements d’Avenir lancé suite au Grand Emprunt voté en 2009. Il s’agit d’étudier la formulation de ce programme depuis les travaux de la Commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard jusqu’à la sélection des projets lauréats dans le cadre des dispositifs de financement d’équipements, de laboratoires, et de sites universitaires dits « d’excellence » (« Equipex », « Labex », « Idex »). Cette recherche est financée par le programme de recherche sur l'enseignement supérieur de Sciences Po.

Pour en savoir plus sur Harold Mazoyer


Cinq doctorants :


Simon Bittmann





Sujet de la thèse :

" Socio-histoire du crédit illégal aux Etats-Unis : pratiques et jugements autour du loansharking "
Sous la direction de

Claire Lemercier et Marion Fourcade (University of California, Berkeley) au sein du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique




Source de financement : contrat doctoral de Sciences Po


Résumé du projet de thèse :

Ce projet de thèse a pour but d’analyser l’évolution des pratiques autour du prêt sur salaire, ou payday loan, dans le Sud des Etats-Unis de 1890 à nos jours. La recherche combine une sociologie des pratiques de crédit à une sociologie morale des discours autour des conditions de ces prêts. La figure du loan shark servira à articuler les dimensions économiques, politiques, morales et genrées de la question.

Pour en savoir plus sur Simon Bittmann



Hadrien Clouet






Sujet de la thèse :

" Constructions et déconstructions du sous-emploi. Une approche localisée et comparative France-Allemagne "
Sous la direction de

Didier Demazière au sein du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique



Source de financement : contrat doctoral de Sciences Po


Résumé du projet de thèse :

Outre le chômage, le reflux contemporain du salariat correspond à l’essor de situations intermédiaires, entre emploi et non-emploi. Regroupées dans la catégorie ambiguë de « sous-emploi », leurs frontières constituent un enjeu de représentations et de luttes autour de définitions, gestions et allocations de ressources. Ce travail comparatif multi-niveaux franco-allemand étudie ces situations intermédiaires au travers d'agences pour l’emploi, d'entreprises en difficulté et de politiques publiques territoriales.

Pour en savoir plus sur Hadrien Clouet


Thomas Collas






Sujet de la thèse :

" La pâte et le décor. Travail et statut des chefs pâtissiers "
Sous la direction de

Pierre François dans le cadre du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique




Source de financement : contrat doctoral de Sciences Po


Résumé du projet de thèse :

Ce projet de thèse porte sur les chefs pâtissiers et les hiérarchies de statut au sein du monde de la pâtisserie en France depuis les années 1970. Il s’appuie sur l’analyse de données prosopographiques, sur différents supports écrits et sur une enquête par entretiens.

Pour en savoir plus sur Thomas Collas



Marie Mourad






Sujet de la thèse :

" La prise en charge collective et institutionnelle du gaspillage alimentaire "
Sous la direction de

Sophie Dubuisson-Quellier dans le cadre du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique


Source de financement : DIM ASTREA (Agrosciences, territoires, écologie alimentation)


Résumé du projet de thèse :

Ce projet de thèse vise à comprendre selon quelles modalités les pouvoirs publics, les mouvements militants et les entreprises prennent en charge la question des excédents alimentaires jetés, à travers l'analyse des dynamiques de construction de la valeur marchande et non-marchande des excédents alimentaires. La démarche empirique proposée est une perspective comparative entre la France et la Californie (Ile-de-France et région de la baie de San Francisco).

Pour en savoir plus sur Marie Mourad



Alice Valiergue






Sujet de la thèse :

" Evaluer et valoriser des qualités environnementales et sociales : le cas de la compensation carbone volontaire "
Sous la direction de

Sophie Dubuisson-Quellier dans le cadre du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique



Source de financement : contrat doctoral de Sciences Po


Résumé du projet de thèse :

Ce projet de thèse vise à comprendre le processus de construction de la valeur et de valorisation économique des réductions d'émissions de CO2 dans le cadre du marché carbone volontaire. Alice Valiergue s'intéressera aux différentes dimensions de la production des crédits carbone (aide au développement, diminution de gaz à effet de serre, valorisation d'une démarche environnementale et sociale pour l’entreprise qui achète de la compensation carbone) et à la manière dont les acteurs prennent en compte ces différentes dimensions pour donner un prix aux tonnes de CO2 évitées.

Pour en savoir plus sur Alice Valiergue


Un assistant de recherche :


Julien Brailly





Projet de recherche :

" Dynamique des réseaux multiniveaux " (DYREM)

Sous la coordination de

Emmanuel Lazega au sein du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique





Source de financement : IDEX Sorbonne Paris Cité


En quelque mots :

Julien Brailly est assistant de recherche pour une durée d'un an à compter du 1er septembre 2013.

Son travail dans le cadre du projet Dyrem (DYnamique des REseaux Multiniveaux) consiste à proposer des idées innovantes permettant d'explorer l'articulation des réseaux sociaux et organisationnels avec les "big data" au moyen de théories, outils et concepts développés par la sociologie néo-structurale. Si ces données et les modèles sont pleins de promesses, il reste à les utiliser pour permettre d'analyser finement des processus sociaux fondamentaux se jouant à plusieurs niveaux d'action analytiquement différents.

Pour en savoir plus sur Julien Brailly