Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Focus sur les post-doctorants du CSO

En 2013, l’équipe du CSO compte huit post-doctorants qui participent aux recherches du laboratoire.

Ils sont rattachés à différents programmes de recherche du CSO : enseignement supérieur et recherche, politiques de santé et rationalisation des pratiques médicales, gouvernance des risques, nouvelles formes de gouvernance économique.

Natacha Gally




Projet de recherche :

Gouverner « l’excellence » dans l’enseignement supérieur et la recherche : genèse du Programme Investissements d’Avenir

Source de financement : Sciences Po
Sous la coordination de :

Christine Musselin et Jérôme Aust au sein du Programme Enseignement supérieur et recherche




En quelque mots :

Natacha Gally est post-doctorante pour une durée de douze mois (janvier-décembre 2013).

Elle mène une recherche sur les politiques « pour l’excellence » dans l’enseignement supérieur et la recherche, en s’intéressant à la genèse du Programme Investissements d’Avenir lancé suite au Grand Emprunt voté en 2009. Il s’agit d’étudier la formulation de ce programme depuis les travaux de la Commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard jusqu’à la sélection des projets lauréats dans le cadre des dispositifs de financement d’équipements, de laboratoires, et de sites universitaires dits « d’excellence » (« Equipex », « Labex », « Idex »). Cette recherche est financée par le programme de recherche sur l'enseignement supérieur de Sciences Po.

Thèse de science politique soutenue en décembre 2012 : "Le marché des hauts fonctionnaires. Une comparaison des politiques de la haute fonction publique en France et en Grande-Bretagne", Sciences Po Paris.
Directeur de thèse : Patrick Hassenteufel (Professeur des universités à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

Pour en savoir plus sur Natacha Gally





Louise Hervier




Projet de recherche :

Les indicateurs qualité à l'hôpital en Grande-Bretagne


Source de financement : INSERM/IRESP (Institut de Recherche en Santé Publique)
Sous la coordination de :

Daniel Benamouzig au sein du Programme Politiques de santé et rationalisation des pratiques médicales




En quelque mots :

Louise Hervier est post-doctorante pour une durée de huit mois (février-septembre 2013).

Dans le cadre d’un projet financé par l'Institut de Recherche en Santé Publique (IRESP) portant sur les opérateurs de l'évaluation économique et de l'amélioration de la qualité des soins en France, Allemagne et Grande-Bretagne, Louise Hervier travaille sur les indicateurs qualité dans le NHS (National Health Service) britannique. Elle réalise une revue de presse, une revue de la littérature scientifique et mène des entretiens avec les acteurs qui produisent ces indicateurs.

Thèse en sociologie politique et politiques publiques soutenue en 2012 : "La Peau de chagrin ? Affaiblissement syndical dans les assurances maladie et chômage en France et en Allemagne", Sciences Po Paris.
Co-directeurs de thèse : Patrick Hassenteufel (Professeur des universités à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et Bruno Pallier (Chercheur au Centre d'études européennes)

Pour en savoir plus sur Louise Hervier





Lucile Hervouet




Projet de recherche :

Analyse sociologique de l’engagement et du non-engagement dans le dépistage organisé du cancer colorectal : pour une approche organisationnelle

Source de financement : Ligue nationale contre le cancer
Sous la coordination de :

Patrick Castel et Henri Bergeron au sein du Programme Politiques de santé et rationalisation des pratiques médicales




En quelque mots :

Lucile Hervouet est post-doctorante pour une durée de 2 ans (mars 2013-mars 2015).

Dans le cadre d’une allocation postdoctorale de la Ligue Nationale contre le Cancer, Lucile Hervouet réalise une enquête sur l’organisation du dépistage du cancer colorectal en France. La recherche prend sens face aux enjeux d’évaluation du dispositif, d’amélioration et d’uniformisation de la participation des populations cibles. Elle repose sur l’hypothèse qu’un travail sur l’organisation du dispositif et sur la configuration des relations entre les acteurs impliqués permettrait d’élucider les conditions d’engagement et de non-engagement des professionnels et des populations-cibles.


Thèse en sociologie soutenue en 2012 : "Hôpital et médecine de ville face au cancer : Les enjeux de la coordination de la prise en charge des malades atteints de cancer au sein de réseaux de santé", Université Paris Descartes.
Directeur de thèse : Dominique Desjeux (Professeur des universités à l'Université Paris Descartes)

Pour en savoir plus sur Lucile Hervouet





Benjamin Lemoine




Projet de recherche :

Noter l’État. Sociologie de l’évaluation du risque financier souverain

Source de financement : IFRIS (Institut Francilien Recherche Innovation Société)
Sous la coordination de :

Olivier Borraz au sein du Programme Gouvernance des risques




En quelque mots :

Benjamin Lemoine est post-doctorant pour une durée de deux ans (décembre 2011-décembre 2013). Il est rattaché à la fois au CSO et à l’IFRIS (Institut Francilien de Recherche Innovation Société – Université Paris-Est).

Il travaille sur le projet de recherche "Noter l’État. Sociologie de l’évaluation du risque financier souverain". Cette recherche mobilise l’étude des sciences et des techniques ainsi que la sociologie politique des risques afin d’analyser la montée en puissance du rôle des agences de notation dans la définition du risque souverain, des politiques et des décisions économiques. Il s'agit aussi d'analyser l’évolution de ces instruments et la façon dont ils contribuent à spécifier différentes "natures" de risque : financier, comptable, économique et politique.


Thèse en socio-économie de l’innovation soutenue en décembre 2012 : "Les valeurs de la dette. L’État à l’épreuve de la dette publique", Mines ParisTech-CSI.
Co-directeurs de thèse : Michel Callon et Yannick Barthe (chercheurs au Centre de Sociologie de l'Innovation)

Pour en savoir plus sur Benjamin Lemoine





Etienne Ollion




Projet de recherche :

Analyser la gouvernance des politiques scientifiques en France et en Grande-Bretagne depuis les années 1960, dans le cadre du projet ANR Go Science

Source de financement : ANR (Agence Nationale de la Recherche)
Sous la coordination de :

Jérôme Aust au sein du Programme Enseignement supérieur et recherche




En quelque mots :

Etienne Ollion est post-doctorant pour une durée de 18 mois (à dater de septembre 2012).

Dans le cadre du projet Go Science, Étienne Ollion étudie la définition des politiques scientifiques en France et en Grande-Bretagne depuis les années 1960. Financée par l’Agence Nationale de la Recherche, cette enquête collective multi-méthodes analyse les transformations conjointes du pilotage des disciplines scientifiques et du métier de chercheur dans les deux pays. Dans ce cadre, Étienne Ollion est plus spécifiquement en charge de l’enquête britannique.

Thèse en science politique (Mention sociologie) soutenue en septembre 2012 : "Les sectes mises en causes. Sociologie politique des oppositions aux sectes en France (1970–2012)", Paris, EHESS.
Directeur de thèse : Michel Offerlé (Professeur au Centre Maurice Halbwachs)

Pour en savoir plus sur Etienne Ollion





Ana Perrin-Heredia




Projet de recherche :

Mettre en œuvre une méthodologie qualitative diversifiée (entretiens biographiques, suivis de parcours de courses, auto-saisies et observations in situ) permettant de restituer les formes d’encastrement des pratiques de consommation collective dans des systèmes techniques, normatifs et sociaux, dans le cadre du projet Dimensions durables de l’alimentation domestique

Source de financement : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)
Sous la coordination de :

Sophie Dubuisson-Quellier au sein du Programme Nouvelles formes de gouvernance économique




En quelque mots :

Ana Perrin-Heredia est post-doctorante pour une durée de deux ans (septembre 2011-août 2013).

Elle travaille sur le projet "Dimensions durables de l’alimentation domestique", qui a été retenu par l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) dans le cadre de l’appel à projets "Programme déchets et société". Dans un contexte où les politiques publiques autour de la consommation durable ciblent de manière prioritaire les individus, Sophie Dubuisson-Quellier et son équipe proposent d'analyser les pratiques de consommation en restituant au contraire leurs dimensions collectives. Ana Perrin-Heredia est plus particulièrement en charge de mettre en œuvre une méthodologie qualitative diversifiée (entretiens biographiques, suivis de parcours de courses, auto-saisies et observations in situ) permettant de restituer les formes d’encastrement de ces pratiques de consommation dans des systèmes techniques, normatifs et sociaux.

Thèse de sociologie soutenue en décembre 2010 : "Logiques économiques et comptes domestiques en milieux populaires. Ethnographie économique d’une "zone urbaine sensible"", Université Reims Champagne-Ardenne (URCA).
Co-directeurs de thèse : Gilles Rasselet, (Professeur des université à l'Université Reims Champagne-Ardenne), et Florence Weber (Professeur des univsersités à l'École normale supérieure)

Pour en savoir plus sur Ana Perrin-Heredia




Audrey Vézian



Projet de recherche :

Analyse qualitative du développement de la biomédecine

Source de financement : INCa (Institut National du Cancer)
Sous la coordination de :

Patrick Castel au sein du Programme Politiques de santé et rationalisation des pratiques médicales






En quelque mots :

Audrey Vézian est post-doctorante pour une durée de deux ans (à dater de juin 2013).

Les SItes de Recherche Intégrés sur le Cancer (SIRIC) sont une mesure-clé du Plan Cancer 2009-2013, qui vise à développer les moyens de la recherche pluridisciplinaire. Les 8 sites labellisés ont le double objectif d’intégration des moyens de recherche et de diffusion des savoirs ce qui devrait permettre l’amélioration des traitements au bénéfice des patients. Ce projet de recherche, financé par l'Institut National du Cancer, entend contribuer à la littérature historique et sociologique qui cherche à saisir les dynamiques de développement de la « biomédecine ». Nous tenterons ainsi de mettre en évidence les mécanismes proprement organisationnels qui facilitent ou qui limitent le rapprochement de, et les échanges entre, la recherche et l’activité clinique.

Thèse de sociologie soutenue en juin 2013 : "La réorganisation de la recherche en cancérologie dans le cadre du Plan cancer 2003-2009", Sciences Po Paris.
Directeur de thèse : Erhard Friedberg (Sciences Po, CSO)

Pour en savoir plus sur Audrey Vézian




Mara Wesseling




Projet de recherche :

Diffusion d’instruments de gestion des risques dans différents domaines de politique publique, dans le cadre d’une étude comparative portant sur quatre pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne et Pays-Bas), dans le cadre du projet ORA intitulé "How SAFE"

Source de financement : ORA (Open Research Area) "How SAFE" ("How States Account for Failure in Europe")
Sous la coordination de :

Olivier Borraz au sein du Programme Gouvernance des risques




En quelque mots :

Mara Wesseling est post-doctorante pour une durée de trois ans (janvier 2013-janvier 2016).

Dans le cadre du projet HowSAFE, des recherches sont menées sur la diffusion d’instruments de gestion des risques dans différents domaines de politique publique, à savoir la santé au travail, la santé publique, la sécurité alimentaire, l’éducation, la justice pénale et les inondations. Ce projet comporte une étude comparative sur quatre pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne et Pays-Bas). Mara Wesseling étudiera certains de ces domaines de politique publique pour les parties française et néerlandaise de cette recherche. Ce projet de trois ans est soutenu par un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), entre autres, dans le cadre du programme ‘Open Research Area’ (ORA) for the Social Science.

Thèse de science politique soutenue en mars 2013 : "Governing the European fight against terrorism financing", Université d'Amsterdam.
Directrice de thèse : Marieke de Goede (Professeur à l'Université d'Amsterdam)

Pour en savoir plus sur Mara Wesseling