Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Giovanni PRETE

Axes de recherche


Giovanni PRETE

prete@univ-paris13.fr


Maître de conférences en sociologie à l'Université Paris 13, IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux).

Voir aussi le CV de Giovanni Prete sur le site de l'IRIS.

Thèmes de recherche
- Sociologie du risque et de l'expertise
- Sociologie des sciences et techniques
- Sociologie des organisations
- La santé au travail






Giovanni Prete conduit actuellement des recherches sur les processus de reconnaissance des maladies professionnelles dans le monde agricole. Il étudie les mobilisations individuelles et collectives qui visent à faire reconnaître le lien entre expositions professionnelles aux pesticides et problèmes de santé. Il s’intéresse tout particulièrement aux dynamiques de construction de preuves à l’œuvre et à leur circulation dans différentes arènes (administrative, judiciaire, scientifique). Il s’intéresse également à la manière dont le travail politique visant à être reconnu collectivement comme "victimes" s’articule aux trajectoires individuelles des travailleurs concernés. Ces recherches s’inscrivent dans un projet collectif plus large de compréhension des processus d’invisibilisation des questions de santé au travail et de réflexion sur la production de connaissances épidémiologiques en milieu professionnel.

Depuis septembre 2011
Enseignant-chercheur rattaché à l'IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux)/ EHESS, CNRS, INSERM et l'Université Paris 13.

2011
Chercheur post-doc à l’Institut Francilien Recherche Innovation Société (IFRIS)/INRA, dans le cadre du projet "La santé au travail à l’épreuve des risques émergents : Les risques professionnels liés aux substances phytosanitaires" (projet ANSES sous la direction scientifique de J.N. Jouzel, M. Barbier et F. Dedieu).

2010
Thèse de sociologie : Les intermédiaires du risque, recherche, alerte, surveillance : mobilisations scientifiques face aux introductions d’organismes de quarantaine en agriculture.
Directeur de thèse : Olivier Borraz





Co-coordonnateur de l'Axe 4 Biomédecine, Santé, Travail de l'IRIS (avec Jöelle Vailly)





2011
Qualification CNU, corps Maître de conférences, Section 19, Sociologie, démographie.

2010
Docteur de Sciences Po Paris en sociologie

Janvier 2005-Janvier 2008
Allocataire de recherche INRA, Equipe PRAxis/UMR SadAPT, Centre de Paris-Grignon.

Janvier 2005-Janvier 2008
Doctorant au CSO, Moniteur du CIES, Sciences Po Paris, cycle Sociologie.

2004
DEA de Sociologie, mention "Sociologie de l'action : organisation, marché, régulation" (Major) à Sciences Po Paris
Mémoire : "La gestion d’une crise phytosanitaire à l’échelon territorial", sous la direction de Olivier Borraz.

2004
Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, filière Recherche et Enseignement.



"La normalisation des alertes sanitaires. Le traitement administratif des données sur l’exposition des agriculteurs aux pesticides", Septembre 2017.

"De l’exploitation familiale à la mobilisation collective", Septembre 2016.

"Des journalistes qui font les victimes ? Le traitement médiatique des maladies professionnelles liées aux pesticides", Etudes rurales, 2016.

"Governing by Ignoring. The Production and the Function of the Under-reporting of Farm-workers' Pesticide Poisoning in French and Californian Regulations", Routledge, Juin, 2015.

"Les bénéfices du doute : Les usages politiques de la sous-évaluation des intoxications professionnelles liées aux pesticides en France et en Californie", Les dossiers de l'environnement, Mars 2015.

"Les exploitants agricoles face aux risques des pesticides", Editions Liaisons, Wolters Kluwer France, Novembre, 2014.

"Devenir victime des pesticides. Le recours au droit et ses effets sur la mobilisation des agriculteurs Phyto-victimes", Sociologie du travail, Novembre 2014.

Des patrons victimes de leurs conditions de travail? La mobilisation des agriculteurs malades de leurs pesticides, Centre d'Etude de l'Emploi, Mai 2014.

Compte rendu de lecture de l'ouvrage de Arnaud Mias, Émilie Legrand, Danièle Carricaburu, François Féliu, Ludovic Jamet, Le travail de prévention. Les relations professionnelles face aux risques cancérogènes (Toulouse, Octarès Editions, 2013), Novembre, 2013.

"Les frontières de la mobilisation scientifique, entre recherche et administration", Revue d'anthropologie des connaissances, Mars 2013.

Compte rendu de lecture de l'ouvrage de Nicolas Léchopier, Les valeurs de la recherche. Enquête sur la protection des données personnelles en épidémiologie (Paris, Michalon, 2011), Juillet, 2012.

"A l’épreuve de "crises agricoles" : la gestion confinée d’introductions de pathogènes des cultures (enquête)", Terrains et travaux, 2012.

Compte rendu de lecture de l'ouvrage de Nathalie Dedessus-Le-Moustier & Florence Douguet (coord.), La santé au travail à l’épreuve des nouveaux risques, Travail et Emploi, Décembre, 2011.

"De l’alerte au programme de recherche : mobilisations scientifiques sur un risque", De Boeck Universités, Février, 2011.

Les intermédiaires du risque. recherche, alerte, surveillance : mobilisations scientifiques face aux introductions de pathogènes de quarantaine en agriculture, 2010.

Research intermediation and quarantine pests in agriculture, Novembre 2010.

Analyse de la dynamique d'intégration des connaissances scientifiques et techniques dans la fabrique d’une gestion du risque, 2010.

"Un regard sociologique sur la biopolitique des maladies émergentes et réémergentes", Quae Editions, 2010.

"Les dispositifs publics de gestion des risques, entre continuité et transformation", Bulletin de Veille Sanitaire de l’AFSSET, 2010.

Contribution à une lecture sociologique de la mise en gestion des bioagresseurs invasifs : description des systèmes de connaissances en Roussillon et en région Catalogne espagnole, 2010.

Voir toutes les publications